Montréal

L’Hôpital Maisonneuve-Rosemont devient une référence en ophtalmologie

L’Hôpital Maisonneuve-Rosemont devient une référence en ophtalmologie
Photo: Steve Caron/TC Media

Le département d’ophtalmologie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) est dorénavant désigné Centre universitaire d’ophtalmologie de l’Université de Montréal. Une plus grande partie de la population pourra ainsi bénéficier des services offerts par les spécialistes du département.

Ce nouveau statut accorde à l’HMR une vocation suprarégionale pour ses services en ophtalmologie, en élargissant sa couverture à d’autres régions en dehors de Montréal.

Le centre devient ainsi la référence dans plusieurs domaines reliés à l’ophtalmologie, comme le traitement spécialisé du glaucome, les cellules souches ou encore la thérapie cellulaire.

Dans un contexte de vieillissement de la population, les problèmes de santé liés à la vision constituent un enjeu important de santé publique.

«En consacrant notre expertise en santé de l’œil, ophtalmologie et optométrie, nous allons développer les connaissances et la formation, au bénéfice des futurs professionnels de la santé de l’œil, de nos chercheurs, mais surtout des patients. Ces derniers profiteront des toutes dernières thérapies de pointe dans ce domaine», a déclaré le Dr Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal.

En conférence de presse, lundi après-midi, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ne cachait pas sa joie.

«C’est une excellente nouvelle. Elle vient reconnaître tout le travail accompli par l’équipe du département au fil de toutes ces années et en fait un pôle d’excellence dans le traitement des problèmes de la vision.»

À quelques jours du prochain budget provincial, le député de Rosemont, Jean-François Lisée, déplore l’opportunisme du ministre Barrette.

«L’annonce d’aujourd’hui est plutôt symbolique. L’HMR a un projet de rénovation qui attend depuis 2010 des investissements majeurs de la part du gouvernement. Les 670 000 résidents de l’est de Montréal méritent mieux.»

Sans s’engager, le ministre a toutefois indiqué qu’il fallait attendre le dévoilement du budget pour savoir ce qu’il adviendrait du dossier.