Ahuntsic-Cartierville
15:06 6 mai 2016 | mise à jour le: 6 mai 2016 à 17:23 Temps de lecture: 2 minutes

Incendie de la clinique pour transgenres: la police enquête sur un crime haineux

Incendie de la clinique pour transgenres: la police enquête sur un crime haineux
Photo: Amine Esseghir/TC Media

Le SPVM confirme enquêter sur un crime haineux dans l’affaire de l’incendie suspect au Centre métropolitain de chirurgie, situé à Cartierville, l’unique clinique au Canada à pratiquer des changements de sexe pour personnes transgenres. L’établissement de santé a été la proie des flammes le 2 mai.

«Pour le moment, nous considérons que c’est un crime haineux, a indiqué Daniel Lacoursière, porte-parole du SPVM. C’est la conclusion de l’enquête qui permettra de dire si ça n’en est pas un.» Cinq jours après l’événement, aucun suspect n’avait été encore identifié.

La direction de la clinique a reporté toutes les interventions chirurgicales programmées entre le 3 et le 6 mai. Les opérations seront pratiquées à partir de la semaine prochaine dans un autre établissement en attendant que les travaux de réhabilitation du centre soient terminés. Par ailleurs, des mesures de sécurité ont été mises en place pour rassurer les patients hospitalisés et leurs proches.

Une communauté sous le choc
La communauté transgenre, vivement secouée, a largement relayé l’information sur les réseaux sociaux. Parmi les anciennes patientes de cette clinique, on compte Michelle Blanc, blogueuse et femme d’affaires connue dans la communauté LGBT.

«Les personnes trans sont très présentes depuis dans l’actualité ces derniers jours», a-t-elle rappelé. Elle pointe notamment le débat houleux sur les toilettes pour enfants transgenres.

«La haine des LGBT existe réellement, cette mise en lumière exacerbe les violences», souligne celle qui a été opérée dans cette clinique. Pour Mme Blanc, si on a ciblé le centre c’est qu’on savait ce qu’on faisait. «Quand des gens s’attaquent des cliniques d’avortement, c’est un peu la même chose», dit-elle.

Le Centre métropolitain de chirurgie qui pratique des chirurgies plastiques n’est pas très connu pour les opérations de changement de sexe en dehors de la communauté transgenre.

 

Articles similaires