Montréal

De l’animation réclamée sur l’îlot Clark

Photo: Marie-Eve Shaffer/Métro

Des organismes voisins de l’îlot Clark proposent d’animer le site en attendant qu’il soit réaménagé en 2017-2018.

«C’est tellement important ce lieu pour l’aménagement du centre-ville qu’on ne peut pas se permettre de le laisser à l’abandon», a affirmé mercredi le responsable des campagnes transport, GES et aménagement du territoire au Conseil régional de l’environnement de Montréal, Félix Gravel.

La Maison du développement durable, Équiterre et Vivre en ville sont aussi derrière cette idée de donner une nouvelle vie à ce terrain vacant de la rue Sainte-Catherine situé à l’angle de la rue Clark. Ils veulent y organiser des activités de sensibilisation à l’environnement. Un potager temporaire pourrait y être aménagé pendant l’été et une patinoire pendant l’hiver. Des bancs pourraient aussi y être disposés, d’après le regroupement.

«Même si c’est temporaire, est-ce qu’on peut avoir une certaine végétation, a demandé M. Gravel. Tout le Quartier des spectacles en manque cruellement. Dans le programme particulier d’urbanisme, il est prévu d’avoir plus d’arbres [à l’îlot Clark].»

L’îlot Clark appartient à la Ville de Montréal, mais c’est le Partenariat du Quartier des spectacles qui est responsable des activités qui s’y déroulent. Quiconque veut organiser une activité doit en faire la demande, en autant qu’elle soit gratuite et à vocation culturelle ou citoyenne.

L’îlot Clark a déjà été réservé pendant presque toute la période allant de mai à août. Il accueillera notamment les scènes des FrancoFolies et des festivals Nuits d’Afriques et Juste pour rire.

«Cet espace public n’a pas beaucoup d’installations pour être accueillant sur une base régulière», a expliqué la responsable des relations avec les médias du Partenariat du Quartier des spectacles, Marie Lamoureux. Cette dernière a souligné que les travaux de réaménagement débuteront à l’automne 2017, ce qui laisse peu de temps pour revoir le site, même de façon temporaire.

Le comité exécutif a approuvé en décembre dernier un règlement d’emprunt de 67,159M$ afin de compléter la quatrième phase du Quartier des spectacles qui touche l’îlot Clark. Une patinoire réfrigérée doit y être construite, de même qu’une place publique et un pavillon de service. Aucun stationnement n’y est prévu. Pas moins de huit appels d’offres de services professionnels ont été lancés depuis le début de l’année par la Ville de Montréal pour ce projet. À l’origine, l’îlot Clark devait être complètement refait pour 2012.

Articles récents du même sujet