National

Le service d’autopartage Maven débarque à Toronto

The Maven logo on a General Motors car-sharing service automobile is shown in Ann Arbor, Mich., on April 27, 2016. General Motors Co. is bringing its Maven car-sharing business to Canada for the first time as part of the Detroit-based company's broader strategy for navigating through a rapidly changing automotive world. Toronto will be the first city outside of the United States to offer GM's Maven City app-driven service, which has grown rapidly to 17 American cities since it was launched two years ago in New York City. THE CANADIAN PRESS/AP, Paul Sancya Photo: THE CANADIAN PRESS

TORONTO — Le service d’autopartage Maven de General Motors débarque à Toronto.

Il s’agit de la première incursion de Maven au Canada, dans le cadre de la stratégie du géant américain de l’automobile pour s’adapter à une industrie automobile en plein changement.

Le service Maven a été lancé à New York il y a deux ans. Il est actuellement offert dans 17 villes américaines.

Les abonnés au service utilisent une application pour réserver une voiture pour une heure, une journée, une semaine ou un mois.

Près de 80 pour cent des clients de Maven aux États-Unis sont âgés de moins de 30 ans.

La flotte torontoise de Maven comprendra tout d’abord une quarantaine de véhicules, allant de la Volt électrique à des monstres comme les VUS Acadia et Yukon.

Le service sera tout d’abord implanté dans une dizaine d’emplacements au centre-ville de Toronto et dans quelques quartiers.

C’est beaucoup moins que les deux principaux services d’autopartage de Toronto, Enterprise CarShare et Zipcar, dont les flottes sont essentiellement composées de véhicules produits par les rivales de GM.

Articles récents du même sujet