National

Justin Trudeau rejette les appels au congédiement de l’ambassadeur en Chine

Justin Trudeau rejette les appels au congédiement de l’ambassadeur en Chine
Photo by: Andrew Vaughan/La Presse canadiennePrime Minister Justin Trudeau addresses the crowd as he attends Fundy Royal MP Alaina Lockhart’s nomination event in Quispamsis, N.B., on Wednesday, Jan. 23, 2019. THE CANADIAN PRESS/Andrew Vaughan

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau rejette les appels au congédiement de l’ambassadeur du Canada en Chine, John McCallum. Il affirme qu’un tel geste n’aiderait pas à accélérer la libération des deux citoyens détenus par les autorités chinoises.

En point de presse au Nouveau-Brunswick, jeudi, Justin Trudeau a été interrogé sur ses intentions concernant de possibles sanctions ou même le rappel de son ambassadeur à Pékin. John McCallum a été critiqué pour avoir commenté à des journalistes le dossier d’extradition vers les États-Unis de la directrice financière de Huawei, retenue au Canada, en donnant son opinion sur comment elle pourrait éviter l’extradition.

Justin Trudeau a répondu que toute l’attention du gouvernement est tournée vers le retour des Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor, ainsi que le respect de leurs droits.

Les commentaires candides de John McCallum au sujet de l’affaire Meng Wanzhou ont fait sourciller et suscité de nombreuses réactions, quand certains y ont vu un stratagème politique pour dénouer la sérieuse crise diplomatique entre Ottawa et Pékin.

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a dit que son gouvernement a pris «note des commentaires pertinents de l’ambassadeur McCallum» et de nouveau réclamé la libération de Mme Meng de sa détention injuste, pour laquelle elle blâme le Canada et les États-Unis.

«Notre position ferme est très claire, a dit Mme Hua, selon une version anglaise de ses propos mise en ligne sur le site internet de son ministère. Afin de changer la situation actuelle, la partie canadienne doit affronter le problème de front, prendre au sérieux les préoccupations graves de la Chine et prendre des mesures pour rectifier ses erreurs.»

Elle a rappelé que le Canada agit en vertu d’une demande d’extradition des États-Unis.

«Nous espérons que la partie canadienne prendra la bonne décision au lieu de risquer de se mettre en péril au profit des autres», a ajouté Mme Hua.

MM. Kovrig et Spavor ont été arrêtés quelques jours après Mme Meng. M. Trudeau a dénoncé leur détention «arbitraire» et des analystes occidentaux y voient une tentative de la part de Pékin de faire pression sur le Canada pour obtenir la libération de Mme Meng.

Au cours d’une conférence de presse avec des médias sinophones dans la région de Toronto, M. McCallum a déclaré qu’à son avis Mme Meng a de bons arguments juridiques qui pourraient lui permettre d’éviter l’extradition vers les États-Unis. Il en a même énuméré quelques-uns.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a sauté sur l’occasion pour réclamer le congédiement de l’ambassadeur en Chine pour ces déclarations. Il dénonce le fait que ces commentaires puissent remettre en doute la séparation des pouvoirs politiques et juridiques.

Les déclarations de M. McCallum ont marqué un changement radical par rapport à la ferme position publique du gouvernement Trudeau selon laquelle la possible extradition de Meng Wanzhou suit un processus indépendant — et apolitique — qui doit être respecté.

Mercredi, Justin Trudeau a dit s’attendre à ce que la directrice financière de Huawei se défende pleinement pour éviter d’être extradée vers les États-Unis, mais il ne veut pas présumer de la solidité de son dossier.

«Nous avons reconnu depuis le début à quel point c’est important de défendre la règle de droit, d’assurer l’application dans l’intégrité de ce système de la justice, a répété M. Trudeau aux journalistes. Évidemment, ça comprend le droit de toute accusée de se défendre pleinement des accusations portées contre elle, et c’est exactement ce à quoi nous nous attendons dans ce cas.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *