National

Les détentions forcées sont courantes en Chine, selon un dissident

Les détentions forcées sont courantes en Chine, selon un dissident
Photo: Evan Agostini/The Associated PressEvan Agostini / The Associated Press

TORONTO — Le dissident chinois Ai Weiwei n’est pas surpris que la Chine ait interpellé deux Canadiens, apparemment pour venger l’arrestation de la directrice financière du géant Huawei, puisque les disparitions et les détentions forcées sans application régulière de la loi sont courantes dans ce pays.

M. Ai a publié mercredi un communiqué en réaction aux tensions entre la Chine et le Canada, avant son exposition au musée torontois Gardiner le mois prochain.

M. Ai affirme aussi que l’Occident est la force secrète derrière la poussée de la Chine et blâme les pays occidentaux qui prétendent ne pas remarquer que la Chine conserve ses tendances autoritaires.

L’artiste bien connu, qui dénonce fréquemment la corruption gouvernementale et les violations des droits en Chine, a été détenu pendant plus de deux mois en 2011, supposément pour évasion fiscale.