National

Ottawa conclut un nouvel accord avec l’Association des femmes autochtones

Ottawa conclut un nouvel accord avec l’Association des femmes autochtones
Photo: Fred Chartrand / La Presse CanadienneFred Chartrand / La Presse Canadienne

OTTAWA — Le gouvernement fédéral a conclu un nouvel accord avec l’Association des femmes autochtones du Canada afin de s’assurer que cet organisme pourra participer pleinement aux efforts d’amélioration de la santé, du logement et de l’éducation des communautés autochtones du pays.

Cet accord reconnaît que l’Association est pleinement représentative des femmes autochtones du pays et qu’elle pourra jouer le rôle d’interlocutrice après du gouvernement fédéral sur la scène nationale et internationale.

Francyne Joe, présidente de l’association, a indiqué vendredi que cet accord garantit en fait que les décideurs politiques qui élaborent des programmes, des services et des lois entendront les voix des femmes, des filles et des personnes de diverses identités de genre au sein des peuples autochtones.

Mme Joe estime que pendant trop longtemps, les voix des matriarches et des gardiennes du savoir autochtones ont été écartées des discussions qui touchent pourtant directement leur communauté et leur nation. Elle croit que le nouvel accord signé vendredi constitue un pas important vers la réconciliation et la guérison.

La ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, a soutenu de son côté que les politiques publiques ne sont bonnes que si les personnes concernées ont pu participer à leur élaboration.

C’est l’Association des femmes autochtones du Canada, sous la présidence de Michèle Audette, qui a vainement demandé pendant des années au gouvernement de Stephen Harper de créer une commission d’enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.