National
23:44 27 novembre 2019

Les pharmaciens propriétaires rompent les négociations avec Québec

Les pharmaciens propriétaires rompent les négociations avec Québec
Photo: iStock

L’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) suspend les négociations avec le gouvernement du Québec et demande l’intervention du Conseil du trésor pour «dénouer l’impasse», a fait savoir le syndicat dans un communiqué émis en début de soirée, mercredi.

Les négociations avec le ministère de la Santé et des Services sociaux portent sur la mise en place d’un nouveau mode de rémunération des pharmaciens. Un amendement proposé par la ministre visant à limiter les allocations professionnelles des pharmaciens a mis le feu aux poudres. L’AQPP déplore que l’amendement ait été déposé «sans en discuter avec l’AQPP et sans préavis».

Lors du dépôt du projet de loi 31, les pharmaciens ont «réitéré l’importance» d’abolir les frais de franchise et de coassurance sur certains services cliniques en pharmacie, dont la vaccination. Ce projet de loi vise à modifier la Loi sur la pharmacie afin de permettre aux pharmaciens notamment de prolonger des prescriptions ainsi que de prescrire et administrer des vaccins.

Les membres de l’AQPP perçoivent la franchise et la coassurance comme «l’équivalent d’une taxe patient que les pharmaciens ne font que percevoir au nom du gouvernement». Ils affirment n’en tirer «aucun bénéfice».

«En liant l’abolition de la franchise et de la coassurance à la négociation, la ministre tente de faire porter aux pharmaciens l’odieux de sa propre taxe patient», selon le syndicat professionnel qui y voit «un amalgame insultant pour les pharmaciens».

L’AQPP regroupe les 2048 pharmaciens propriétaires des 1900 pharmacies du Québec.