National
14:00 4 juin 2020 | mise à jour le: 4 juin 2020 à 16:28 temps de lecture: 2 minutes

Renfilez vos crampons: les sports d’équipe pourront reprendre

Renfilez vos crampons: les sports d’équipe pourront reprendre
Photo: 123RF

La santé publique donne son feu vert aux sports d’équipe. À partir de lundi prochain, la pratique d’activités athlétiques comme le soccer et le baseball reprendra au Québec, a confirmé jeudi la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest.

En premier lieu, les sports d’équipe prendront la forme d’entraînement et de concours d’habileté individuels. Les deux mètres devront être respectés par les joueurs et les joueuses. «On se concentre sur l’entraînement», a observé Mme Charest.

Les matchs organisés devront atteindre à la fin-juin, au plus tôt. Ceux-ci seront par ailleurs «adaptés» et «réimaginés», a avancé Mme Charest sans donner plus de détails.

Selon le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda, «certains contacts» pourraient être proscrits.

«Déjà, Soccer Québec, Baseball Québec, Hockey Québec et plusieurs autres fédérations sportives ont préparé des protocoles de reprise qui seront analysés par la Direction générale de la santé publique», a indiqué Mme Charest.

Certains sports individuels ou en tandem avaient repris cours depuis la mi-mai. C’était le cas, par exemple, du tennis et du golf. Certains clubs sportifs professionnels, comme l’Impact de Montréal, avaient aussi retrouvé leur centre d’entraînement.

Pour ce qui est des matchs professionnels tenus en territoire québécois, M. Legault a soutenu avoir «bon espoir» de voir jouer les Capitales de Québec et l’Impact de Montréal dans les prochains mois.

Le déconfinement se poursuit à travers le Québec. Les camps de jour pourront notamment opérer cet été.

«Relâchement»

Le premier ministre, François Legault, et le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda, tiennent toutefois à lancer un message, particulièrement aux Montréalais.

Selon le premier ministre, Montréal a fait preuve d’un «relâchement» dans le respect des consignes sanitaires.

«Il faut respecter les consignes pour que ça continue à bien aller, a ajouté le Dr Arruda. Vous le savez, particulièrement dans la région métropolitaine, c’est fragile.»

Articles similaires