National
16:03 10 juillet 2020 | mise à jour le: 10 juillet 2020 à 16:03 temps de lecture: 3 minutes

UNIS: les conservateurs veulent une enquête criminelle contre Trudeau

UNIS: les conservateurs veulent une enquête criminelle contre Trudeau
Photo: Dave Chan/AFPJustin Trudeau

Le parti conservateur exige une enquête criminelle suite à la décision de Justin Trudeau d’accorder un contrat à l’organisme de bienfaisance UNIS, avant que celui ne soit annulé. UNIS aurait par ailleurs versé près de 300 000$ à la famille Trudeau.

«Il est clair qu’une enquête criminelle est justifiée. C’est pourquoi les conservateurs vont écrire à la GRC pour l’encourager à suivre cette affaire» dénonce Michael Barrett, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Éthique, dans un communiqué.

«Les libéraux de Trudeau ne peuvent pas taire ce scandale. Tous les ministres du Cabinet doivent expliquer le rôle qu’ils ont joué dans l’approbation de cet important contrat. Est-ce qu’ils savaient que la famille du premier ministre avait des liens financiers avec WE Charity? (NDLR, We Charity est le nom anglophone d’UNIS) Est-ce qu’ils auraient changé d’avis sur l’octroi d’un contrat à fournisseur unique à cet organisme? Est-ce que les ministres ou des membres de leur famille ont des liens financiers avec WE Charity? Les Canadiens méritent des réponses» martèle Michael Barrett.

Il fait ainsi références aux révélations de CBC, parues jeudi, sur la famille Trudeau et un probable conflit d’intérêt avec UNIS. Entre 2016 et 2016, Margaret et Alexandre Trudeau, la mère et le frère du premier ministre, auraient reçu à eux deux 282 000$ d’honoraires de la part de l’organisme pour avoir participé à diverses conférences.

«Non seulement Justin Trudeau ne s’est pas récusé de la décision de confier près d’un milliard de dollars à WE Charity, mais nous savons maintenant que cet organisme a versé près de 300 000$ à sa famille.» Michael Barrett

UNIS avait récemment obtenu un contrat, sans appel d’offres préalable, avec le gouvernement fédéral afin de gérer la distribution des 900 millions de dollars de la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant. En fin de semaine dernière, UNIS se voyait toutefois retirer le contrat.

«Le Comité des finances et le Comité des opérations gouvernementales doivent accélérer leurs enquêtes. Le Comité de l’éthique doit immédiatement être convoqué afin d’entendre des témoins. Le gouvernement Trudeau doit immédiatement remettre tous les documents relatifs à ce contrat. Le Commissaire à l’éthique doit accélérer son enquête. La vérificatrice générale et l’ombudsman de l’approvisionnement doivent faire enquête. Il faut retourner toutes les pierres» poursuit Michael Barrett, qui réclame que le Parlement soit convoqué pour permettre aux partis d’opposition de poser leurs questions.

Le bureau du commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique a également ouvert une enquête sur ce dossier.

Articles similaires