National

Sommet de l’immigration post-covid à Québec

La crise sanitaire Covid-19 a impacté les programmes d’immigration au Canada. Photo: alexskopje/fr.123rf.com

Le Sommet de l’immigration au Québec s’est tenu le 19 octobre au Fairmont Le Château Frontenac, à Québec. Cette année, ce rendez-vous s’est déroulé en présentiel. Conférences et ateliers ont été mis au menu.

Organisée avec le soutien du gouvernement du Québec, cette rencontre qui regroupe les professionnelles et professionnels concernés par l’immigration et ses enjeux, est conçue comme une journée d’échanges et de collaboration sur les questions, initiatives et bonnes pratiques en matière notamment d’attraction et d’intégration des personnes immigrantes.

«Notre gouvernement met en place tous les moyens pour assurer une relance forte et durable de l’économie québécoise et l’immigration fait partie des solutions. Les personnes immigrantes représentent une grande richesse, explique Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région des Laurentides

Des conférences et ateliers thématiques

Durant cette rencontre, plusieurs thématiques ont été abordées, selon Québec Pro. On peut citer un atelier sur l’importance des étudiants internationaux face à la pénurie de main-d’œuvre, animé par Québec International, un autre sur la question du soutien des municipalités aux entreprises en matière d’inclusion et de diversité́, animé par la Ville de Québec ou encore une réflexion sur les défis et solutions en matière de processus de recrutement inclusif, animée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Par ailleurs, deux conférences plénières ont complété la programmation, en ouverture et en clôture de l’événement. Il s’agit de celle relative à l’adaptation des écosystèmes à la nouvelle réalité posée par la pandémie (impacts, dispositifs, programmes), animée par Paul Houde. La seconde conférence concernera la mobilisation des politiques et de la communauté d’affaires en matière d’immigration, animée par Benoit Dagenais, sous-ministre au ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI).

Baisse de l’immigration: dommage collatéral de la Covid-19

La fermeture des frontières à la mi-mars 2020 a eu un impact significatif du côté de l’immigration. À Montréal, par exemple, plusieurs organismes d’aides aux nouveaux arrivants se sont sentis impuissants à soutenir une intégration socioprofessionnelle de leurs clientèles, lesquelles ne franchissaient plus la frontière.

La majorité de ces établissements étant liées par des subventions avec des bailleurs de fonds se sont retrouvés devant la menace de coupes budgétaires, ce qui menace leurs services pour l’avenir.

La difficulté pour les immigrants à franchir les frontières se fait aussi sentir au niveau des entreprises. Les employeurs peinent à trouver une main-d’œuvre qualifiée pour combler les différents emplois.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet