National

Maurice «Mom» Boucher meurt à 69 ans

prison
Photo: MoreISO - iStock

L’ancien chef des Hells Angels, Maurice «Mom» Boucher, est décédé dimanche après-midi à l’âge de 69 ans au pénitencier Archambault, à Sainte-Anne-des-Plaines.

Maurice Boucher, qui a succombé à un cancer de la gorge, était gravement malade depuis quelques années, selon plusieurs médias.

Il purgeait une peine de 22 ans d’emprisonnement à perpétuité – sans possibilité de libération conditionnelle avant au moins 25 ans – à l’Unité spéciale de détention (USD) où sont admis les plus dangereux criminels. Le sexagénaire avait été transféré dernièrement dans une autre section pour recevoir des soins palliatifs, d’après nos confrères.

Maurice Boucher avait été reconnu coupable des meurtres – commandés par ses soins – de Pierre Rondeau et de Diane Lavigne, deux gardiens de prison, à la fin des années 1990. Mais également d’une tentative de meurtre sur un autre gardien de prison, Robert Corriveau.

L’un des pires criminels de l’histoire du Québec a été arrêté en 1997. Il était alors le chef de la section des Nomads des Hells Angels, qui a fait couler beaucoup d’encre. À l’époque, les Hells Angels et les Rock Machine – un autre groupe criminel majeur – se sont livré une guerre sans merci afin de contrôler le trafic de stupéfiants.

Acquitté en 1998 après un premier procès, puis arrêté de nouveau en 2000, Maurice Boucher sera finalement inculpé en 2002 lors de son deuxième procès.

Même derrière les barreaux, il continua à faire parler de lui notamment dans le cadre de l’assassinat de Raynald Desjardins – un autre caïd du crime organisé – au pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet