Soutenez

Des chercheurs découvrent un nouveau symptôme de la COVID

Photo: Ridofranz - istock

Selon une étude internationale, trois mois après une infection à une forme moyenne ou grave de la COVID-19, près de 50% des personnes souffrent d’insomnie. Il s’agit du 3e symptôme le plus fréquemment rapporté chez les personnes affectées par la COVID longue.

La somnolence diurne, selon le rapport de l’étude, arrive au 8e rang, touchant 36% de ceux qui ont contracté une forme grave de la COVID-19 et 31% de ceux qui ont contracté une forme moyenne.

L’étude établit donc que les problèmes de sommeil devraient faire partie de la définition du syndrome de la COVID longue. Il s’agit d’une avancée importante, alors que les effets du syndrome de la COVID longue sont encore un peu flous aux yeux de la science.

«Il s’agit d’un syndrome dont les caractéristiques sont encore mal définies. Pour l’instant, les symptômes reconnus sont une grande fatigue, un essoufflement et un brouillard mental», rapporte le professeur à l’École de psychologie de l’Université Laval Charles Morin, qui était l’un des chercheurs de l’étude.

La COVID longue, qui se caractérise par des symptômes qui durent au moins trois mois après l’infection à la COVID-19, affecte environ 15% des adultes qui ont contracté la COVID-19.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.