National

Québec serre la vis aux fumeurs

Photo: Getty Images/iStockphoto

La nouvelle mouture de la Loi sur le tabac présentée mardi restreindra les lieux et les produits disponibles aux fumeurs du Québec.

Le projet de loi, intitulé «Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme», prévoit que l’introduction de saveurs et d’arômes, incluant le menthol, sera bannie dans les produits du tabac.

Elle préconise aussi l’interdiction de fumer sur les terrasses des restaurants et des bars, dans les voitures avec des enfants de moins de 16 ans et dans un rayon de 9 mètres des portes sur les terrains d’édifices publics.

Autre point marquant, la cigarette électronique, même sans nicotine, serait soumise aux mêmes règles que les produits du tabac.

Le but premier du projet de loi, selon la ministre déléguée à la Santé publique Lucie Charlebois, est de réduire la prévalence du tabac chez les jeunes et de faire baisser le taux de tabagisme.

Même si elle accueille positivement le projet de loi 44, la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac (CQCT) croit que la ministre Charlebois aurait pu relever la barre un peu plus haut. Elle pense notamment que des dispositions pour standardiser l’emballage, de même qu’une interdiction de fumer près des terrains de jeu, auraient dû faire partie du projet de loi.

«On a un projet de loi assez costaud qui comporte déjà beaucoup de modifications, a répliqué Mme Charlebois. Il faut suivre l’évolution de la mentalité des citoyens.» Elle estime par ailleurs qu’en standardisant le format des mises en garde affichées sur les paquets, plusieurs formats de paquets seront de fait éliminés.

De leur côté, l’Union des tenanciers de bars du Québec (UTBQ) et l’Association québécoise des dépanneurs en alimentation (AQDA) estiment que le projet va trop loin. Peter Sergakis, président de l’UTBQ, estime que les nouvelles règles dissuaderont de nombreux clients de venir sur les terrasses des bars, alors que Michel Gadbois, président de l’AQDA avance que la prohibition du menthol favorisera la contrebande.

Avant son adoption, le projet de loi fera l’objet de consultations publiques en commission parlementaire. La ministre s’est dite ouverte aux suggestions pour l’améliorer.

Le taux de tabagisme au Québec se situe à 21,4%, d’après les dernières données de Santé Canada, qui datent de 2013.

 

Articles récents du même sujet