Politique

Budget 2022-2023: 6,4 M de Québécois recevront 500 $

Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard. Photo: Josie Desmarais/Métro

Québec versera 500 $ aux citoyens qui gagnent 100 000 $ et moins pour les aider à faire face à l’augmentation du coût de la vie. Cela représente environ 6,4 millions de Québécois. C’est ce qui a été annoncé dans le budget 2022-2023 du gouvernement provincial, mardi.

Le montant sera versé par personne, ce qui signifie qu’un couple pourra empocher 1000 $. À grande échelle, cela constitue 3,2 milliards dans les poches des contribuables.

Pour déterminer son admissibilité, il faut se référer au revenu net, donc avant l’impôt. Cela inclut l’ensemble des gains, moins des cotisations aux régimes de retraite. Le coût de la vie connaît une hausse importante en raison de la pandémie et de l’invasion russe en Ukraine, qui font en sorte qu’il grimpera de 4,7% en 2022.

Dans son budget, Québec prévoit des dépenses supplémentaires s’échelonnant de 2022 à 2027. Une somme de 5,2 G$ sera destinée à la «refondation du système de santé», vers une approche «décentralisée, humaine et performante».

Reprise «très solide»

Dans son discours à l’Assemblée nationale, le ministre des Finances, Eric Girard, félicite les Québécois pour une reprise économique «très solide». Le déficit structurel, donc le déficit des finances publiques quand la croissance est à son plein potentiel, passe de 6,5 G$ à 2,8 G$.

Dans ce contexte, l’administration Legault planche toujours sur un retour à l’équilibre budgétaire vers 2027-2028. Le gouvernement attendra ce moment afin d’évaluer si une baisse des impôts est possible.

Aucune compensation ne sera non plus offerte en ce qui concerne la hausse des tarifs d’électricité attendue en 2023. En éducation, une hausse des frais de scolarité sera annoncée au cours des prochaines semaines par la ministre de l’Éducation supérieure, Danielle McCann. Celle-ci ne devrait pas être substantielle, a assuré le ministre Girard. Le gouvernement investit toutefois 342 M$ dans divers programmes de prêts et bourses pour pallier cette hausse.

Un budget «électoraliste» et «irresponsable»

Les partis d’opposition accusent la CAQ de faire preuve d’opportunisme politique, alors que le budget déposé était le dernier avant l’arrivée des élections à l’automne.

«Ce budget est un rendez-vous manqué, commente la cheffe du Parti libéral, Dominique Anglade. Le gouvernement a fait son choix. Il a choisi son intérêt immédiat.»

Il a choisi de réinvestir dans son élection plutôt que d’investir dans les Québécois. Il n’y a rien de crédible dans cet exercice d’autopromotion.

Dominique Anglade

Québec solidaire qualifie pour sa part le budget de 2022-2023 d’irresponsable. «Le Québec avait les moyens d’aller plus loin pour aider les gens, mais la CAQ a décidé d’en faire juste assez pour que ça flashe aux élections», considère la porte-parole Manon Massé.

La vérité, c’est que François Legault fait pleuvoir des chèques en espérant passer à la caisse le 3 octobre prochain.

Manon Massé

«C’est bien beau, faire un chèque de 500 $; mais si on ne s’attaque pas aux causes du problème, on ne fait que pelleter par en avant et perpétuer l’appauvrissement des Québécois», estime quant à lui le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet