Les choix de la rédac
10:21 27 juillet 2020 | mise à jour le: 27 juillet 2020 à 16:35 temps de lecture: 2 minutes

Six mois d’état d’urgence: la pandémie «s’accélère», selon l’OMS

Six mois d’état d’urgence: la pandémie «s’accélère», selon l’OMS
Photo: Archives AFPLe directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus

Tout près de six mois après avoir déclaré la pandémie une «urgence de santé publique de portée internationale», l’Organisation mondiale de la santé (OMS) met le monde en garde. «La pandémie continue de s’accélérer», a souligné lundi son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

«Dans les six dernières semaines, le nombre total de cas a environ doublé», a averti le porte-parole principal de l’organisme onusien lors d’un point de presse tenu à Genève.

Une hausse potentiellement attribuable à des pays comme les États-Unis, le Brésil et l’Inde, où le nombre de nouveaux cas quotidiens dépasse régulièrement les 50 000 depuis quelques semaines.

Au total, ces trois pays comptent d’ailleurs la moitié de l’ensemble des cas confirmés de COVID-19 dans le monde. Au sommet, les États-Unis et leurs 4,2 M de cas.

La COVID-19 a fait près de 650 000 morts à travers la planète.

«Les pays qui ont suivi les mesures sanitaires ont bien fait, prévenant d’importantes éclosions, comme au Cambodge, en Nouvelle-Zélande, au Rwanda… D’autres ont contrôlé ces éclosions, comme au Canada, en Allemagne et en Corée du Sud», a résumé lundi M. Ghebreyesus.

«Dans les États où les mesures sanitaires ne sont pas suivies, le nombre de cas monte.» – Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS

Jeudi prochain, cela fera six mois que l’OMS a déclaré l’urgence de portée mondiale, devant la transmission de rapide du coronavirus, qui n’avait jusqu’alors pas encore de nom.

Des éclosions localisées

Selon l’OMS, même les États les mieux préparés face à la crise sanitaire ont récemment observé des «résurgences».

La semaine dernière, les autorités canadiennes de santé publique prévenaient déjà les provinces des risques d’éclosions. «Nous nous attendons à voir quelques foyers d’éclosion locaux», avait indiqué le sous-administrateur en chef de la santé publique fédérale, Howard Njoo.

Au total, le coronavirus a touché 113 000 personnes au pays, en plus d’en tuer près de 9000.

L’OMS invite l’ensemble du globe à «maintenir la pression» sur le virus.

«Dans tous les pays, sans exception, où on a baissé la pression, il y a eu un bond dans le nombre de cas», a lancé le directeur exécutif chargé des situations d’urgence sanitaire, Michael Ryan.

Articles similaires