Art de vivre
09:11 8 juillet 2020 | mise à jour le: 8 juillet 2020 à 09:24 temps de lecture: 4 minutes

Découvrir les couleurs de la Gaspésie en road trip

Découvrir les couleurs de la Gaspésie en road trip
Photo: Amélie Revert/MétroVue du Rocher Percé en Gaspésie

Cet été, les vacances se prennent au Québec. C’est donc l’occasion de partir en quête de grands espaces, et ceux de la Gaspésie sont parfaits pour un road trip.

La Gaspésie nous en met plein la vue. De la palette azurée qu’offre le golfe du Saint-Laurent aux paysages verdoyants des parcs nationaux, c’est un euphémisme de dire que la région est haute en couleurs. Question itinéraire, le voyage idéal est d’arriver par la Baie-des-Chaleurs, de remonter tranquillement la route 132 jusqu’au parc du Forillon, puis de traverser les terres du parc national de la Gaspésie en mettant le cap sur Sainte-Anne-des-Monts. L’espace d’une semaine, ou plus, qu’importe, puisque le temps revêt une autre dimension lorsqu’on est près de la mer.

Bleu

Le bleu, de l’océan ou du ciel, est assurément la couleur dominante en Gaspésie. On s’en imprègne et s’en délecte sous toutes ses formes, à toute heure de la journée.

Lorsqu’on arrive à la baie des  Chaleurs après de longues heures de route, nos yeux sont bien évidemment rivés sur la mer, dont l’intensité du bleu varie du lever au coucher du soleil. De Carleton-sur-Mer à Paspébiac, on se détend sur les différentes plages que l’on croise sur son chemin, que ce soit pour prendre un bain de soleil ou tout simplement observer les pêcheurs en action.

À Percé, on est très agréablement surpris par la beauté du rocher dont on parle si souvent, sublimé par le dégradé de bleus qui l’entoure. Du turquoise presque cristallin au bleu marine profond, la balade autour du majestueux caillou est immanquable et le spectacle de la nature nous amène une bonne dose de sérénité.

Et puisqu’on parle de la mer, comment ne pas évoquer l’un des emblèmes gastronomiques de la Gaspésie: le homard, bien sûr! On le mange sous toutes ses formes: en guédille ou en club sandwich dans les cantines ou encore entier, accompagné d’un bout de pain et de beurre à l’ail tout simplement.

Vert

La richesse de la flore gaspésienne, avec les verts dominants de ses majestueuses forêts à perte de vue, est aussi l’un de ses trésors. On aime se laisser porter en suivant les sentiers du parc national Forillon, par exemple, jusqu’à atteindre des perspectives grandioses.

Se laisser surprendre par les eaux translucides de la rivière Bonaventure est aussi un passage obligé du road trip en Gaspésie.

Il faut absolument descendre tranquillement la rivière en kayak pour s’imprégner de son harmonie. Mais si vous manquez de temps, un arrêt à la chute de la Rivière aux Émeraudes dans le secteur de Coin-du-Banc, près de Percé, vaut le détour.

Gris

Que seraient les régions maritimes sans un peu de brume? Imparfaites, très probablement. Le gris des nuages peut complètement changer un paysage, donnant à la mer un aspect encore plus impressionnant et faisant ressortir les couleurs des lilas en fleur et des anciens bâtiments de bois.

Et puis, quelle joie de découvrir l’horizon après le passage d’un épais banc de brouillard!

Enfin, parce que le charme gaspésien opère jusqu’au bout, le chemin du retour depuis Sainte-Anne-des-Monts jusqu’au Bas-Saint-Laurent, toujours sur la route 132, n’en finit pas de nous inonder de jolies images bucoliques.


Des arrêts incontournables

  • Plages de la Baie-des-Chaleurs
  • Rivière Bonaventure à descendre en kayak
  • Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé
  • Le parc national Forillonet celui de la Gaspésie pourdes randonnées avec des paysages à couper le souffle
  • Les restaurants Dixie Lee, parfaits pour un casse-croûte improvisé de poulet frit.

Où dormir?

Articles similaires