Carrières
17:33 6 octobre 2015 | mise à jour le: 6 octobre 2015 à 17:35 temps de lecture: 4 minutes

Profession: artiste 3D

Profession: artiste 3D
Photo: MétroRetouching your images to perfection

Geneviève Gagnon a toujours aimé les jeux vidéo, mais plus jeune, elle n’aurait jamais pensé faire carrière dans ce domaine. Pourtant, cette jeune femme qui souhaitait devenir graphiste se sent aujourd’hui comblée par son travail d’artiste 3D.

C’est en prenant le métro et en voyant une publicité de l’École des arts numériques, de l’animation et du design (NAD), que la jeune femme de 26 ans a eu un déclic.

Geneviève venait de terminer un baccalauréat en design graphique et s’était rendue compte que ce n’était pas tout à fait ce qu’elle souhaitait faire. «Ce qui m’avait attirée dans ce domaine, c’était l’univers de l’édition, les livres d’art, raconte-t-elle. Mais avec la révolution numérique, les choses ont beaucoup changé, et ça ne m’intéressait plus tant que ça, finalement.»

La pub de l’École NAD a rappelé à Geneviève que Mont-réal était une plaque tournante dans l’industrie du jeu vidéo, et que cette branche pourrait être une bonne avenue pour elle. «J’ai toujours aimé l’image et les jeux vidéo», résume-t-elle.

La formation de l’École NAD, qui a pignon sur rue à Montréal, en collaboration avec l’Université du Québec à Chicoutimi, est de niveau universitaire; Geneviève a donc fait un deuxième baccalauréat. «C’est une formation généraliste, alors on a une ouverture sur les différents métiers du domaine, affirme-t-elle. On apprend à maîtriser le côté technique, mais aussi à développer notre côté artistique. Cela nous permet de bien choisir notre spécialité.»

Perspectives d’avenir
Les possibilités d’emploi sont nombreuses dans le domaine du jeu vidéo. Pour Geneviève, toutefois, il n’y avait pas de doute: c’était le côté artistique qui l’attirait.

«J’en ai eu la confirmation quand j’ai fait un stage comme artiste 3D: c’était vraiment ce que je voulais faire», confie Geneviève, qui travaille chez Ubisoft depuis sa sortie de l’école, il y a six mois.

Qu’est-ce que c’est?
Lorsqu’il crée un jeu vidéo, le concepteur de jeu imagine d’abord les règles et les mécaniques, qui respecteront le scénario établi et rendront le jeu intéressant. Ensuite, le concepteur de niveaux conçoit les différentes étapes du jeu et y intègre les bons éléments en respectant le scénario. C’est là qu’intervient l’artiste 3D, aussi appelé «modeleur»: il crée les objets et les personnages qui serviront au concepteur de niveaux.

Geneviève Gagnon«C’est comme faire de la sculpture en 3D, résume Geneviève Gagnon. Par exemple, dans un bureau, il y a des chaises, des tables et des murs. Moi, mon travail, c’est de sculpter ces objets.»

C’est précisément ce qui plaît à Geneviève, qui a aussi une passion pour la photographie: le côté artistique de son métier. Elle reçoit des illustrations d’objets qui se retrouveront dans le décor du jeu, et doit trouver comment les dessiner et les rendre en trois dimensions.

Se former pour l’industrie des jeux vidéo

Attestation ou diplôme d’études collégiales, ou encore baccalauréat: il existe plusieurs formations qui permettent aux personnes passionnées par le jeu vidéo d’espérer œuvrer dans ce domaine. Métro propose une liste, non exhaustive, de celles qui sont offertes à Montréal.

École Polytechnique de Montréal
Baccalauréat en génie logiciel, profil multimédia

  • Durée : 3 ans
  • Profession recherchée dans l’industrie du jeu vidéo : Programmeur
  • Taux de placement : 100% (12 mois après la fin des études)

Collège Interdec
Attestation d’études collégiales, programme de jeux vidéo

  • Durée : 1 an
  • Professions recherchées : Artiste 3D, game designer, level designer
  • Taux de placement : 60% (Il est toutefois difficile de compiler les résultats des étudiants internationaux retournés travailler dans leur pays.)

École des arts numériques, de l’animation et du design (NAD)
Baccalauréat en animation 3D et design numérique, concentration Jeux vidéo (en collaboration avec l’Université du Québec à Chicoutimi)

  • Durée : 3 ans
  • Profession recherchée : Artiste 3D
  • Taux de placement : 80% (de 6 à 12 mois après la fin des études)

INIS
Attestation d’études (sans diplôme), programme Médias interactifs et jeux vidéo

  • Durée : 10 mois (cours de soir)
  • Professions recherchées : Game designer, level designer
  • Taux de placement : Entre 90 et 95%

Articles similaires