Culture

Critiques CD: Charlotte Cardin, JF Robitaille et Red Hot Chili Peppers

Critiques CD: Charlotte Cardin, JF Robitaille et Red Hot Chili Peppers

Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de Charlotte Cardin, JF Robitaille et Red Hot Chili Peppers.

Art CD Charlotte Cardin Big BoyMinimaliste
Charlotte Cardin
Big Boy
Note: * * * 1/2

Les premières notes du mini-album de Charlotte Cardin vous suffiront pour comprendre tout le buzz qui l’entoure. Sa pop minimaliste, celle où les chansons sont sensuelles et la musique légèrement jazzy-électro, ne pourrait pas être plus tendance. Seul bémol s’il en est un, c’est qu’elle manque un brin d’originalité lorsqu’elle chante en français. On pourrait facilement la comparer à d’autres chanteuses du même genre. Mais pourquoi changer une formule gagnante? – Virginie Landry

 

Art CD JF Robitaille Palace BluesPop-folk honnête
JF Robitaille
Palace Blues
Note: * * *

A priori, rien à redire sur cet album. Les mélodies pop-folk sont entraînantes et bien ficelées, la voix de JF est agréable et la poésie imagée des textes évoque joliment l’amour et la rupture sans tomber dans le cliché. Le style de composition rappelle Leonard Cohen, ce qui plaît. Un seul petit hic : ça sonne un peu trop inoffensif à notre goût. Ce sont des ballades d’un genre qui correspondrait à la catégorie «adulte contemporain» au Gala de l’Adisq. Ce qui n’enlève rien aux qualités du Palace Blues de cet artiste montréalais. – Marie-Lise Rousseau

 

Art CD Red Hot Chili Peppers The GetawayManque de piquant
Red Hot Chili Peppers.
The Getaway
Note: * * 1/2

Si vous pensiez vous déchaîner sur les rythmes des Red Hot Chili Peppers, oubliez The Getaway et fouillez dans vos vieux disques. Pourtant, les grooves du bassiste Flea, toujours aussi entraînants (Dark Necessities), et la voix singulière de l’explosif Anthony Kiedis laissaient présager du funk rock à son meilleur. Mais outre quelques chansons – qui sonnent comme les bons vieux Red Hot –, Kiedis et sa bande nous servent un onzième album trop gentil. Fatigués, les gars? À la limite, on le glisse dans la playlist du chalet ou de l’auto. – Anicée Lejeune

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *