Culture

Critiques CD: Lykke Li, Onyx Collective, Tami Neilson

Critiques CD: Lykke Li, Onyx Collective, Tami Neilson
Photo by: Archives Métro

Métro a écouté les derniers albums de Lykke Li, Onyx Collective, Tami Neilson.

Sensuel
Lykke Li
So Sad So Sexy
•••½
Lykke Li, la sensation de la pop suédoise, est de retour avec un album dont le titre, So Sad So Sexy, résume très bien l’ambiance de ce quatrième opus : sensuel, sexuel, vaporeux, tourmenté, sombre et poignant à la fois. En exemple, on ne citera que Sex Money Feelings Die, où la chanteuse parle d’amour d’une nuit, ainsi que la ballade coup de poing Bad Woman, au sujet d’une femme aux multiples défauts. Le genre d’album qui offre une très belle trame sonore pour… eh bien…tout ce qui se passe dans la chambre à coucher… vous savez de quoi je veux parler. –Virginie Landry

Cru et vrai
Onyx Collective
Lower East Suite Part Three
•••½
L’ensemble de jazz new-yorkais- Onyx Collective publie aujourd’hui le troisième volet long jeu de Lower East Suite (les deux premiers étant des EP). Fruit d’une exploration musicale des problématiques d’embourgeoisement et d’aliénation urbaine, l’album est un projet plus concret que les deux volets précédents, beaucoup plus diffus. Enregistré avec «les moyens du bord» (on entend les bruits de la ville en arrière-plan), le travail du band sonne comme le roulement effréné de la mégapole qui l’inspire tant. Effronté et vivant, Onyx Collective est à déguster avec attention. –Alexis Boulianne

Charme éclectique
Tami Neilson
Sassafrass!
•••½
Qu’obtient-on quand on mélange deux parts de country, une part de rockabilly et une part de blues? Un merveilleux album, voilà quoi. Le plus recent de Tami Neilson, enregistré avec son fidèle Hot Rockin’ Band of Rhythm et un orchestre, nous donne l’impression d’être tantôt dans un western (Devil in a Dress et A Woman’s Pain), tantôt dans un speakeasy (One Thought of You et Manitoba Sunrise at Motel 6), tantôt à un beach party des années 1960 (Bananas et Kitty Cat). Les textes de la chanteuse sont poignants et pertinents, abordant notamment #MeToo et la réalité autochtone. –Carine Touma

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *