Culture

Critiques CD de la semaine du 14 au 18 décembre 2009

Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de Jean-Louis Murat, Timbaland, Alicia Keys, Shakira et 30 Seconds to Mars.

À Nashville
Jean-Louis Murat
Le cours ordinaire des choses (4/5)

Ça faisait une dizaine d’années qu’il voulait enregistrer à Nashville. Voici le résultat. Première chose à souligner : avec raison, Murat a mis bien en évidence le jeu des excellents musiciens qui l’ont accompagné. Et il a eu le génie de ne pas trop polir, laissant de belles textures. Deuxième chose : ce n’est pas un album country… mais oui, il y a une teinte dans cette musique sans gadget. À part ça, après 25 albums, le chanteur en a encore dedans. Sa voix est fraîche, ses mélodies sont à la fois enivrantes et intéressantes, et ses paroles sont inspirées. Un très, très bon disque.
– Éric Aussant

Invités pop
Timbaland
Shock Value II (3,5/5)

Dans une récente entrevue, Timba­land déclarait qu’il délaissait le hip-hop, et cela s’entend sur sa nouvelle offrande. Le célèbre producteur propose 13 pièces pop où quelques lignes sont rappées ici et là. Mais est-ce que Timbaland délaisserait aussi sa carrière solo? Sur Shock Value II, il laisse toute la place à ses invités. On  trouve parmi ceux-ci Justin Timberlake, Nelly Furtado, One Rebublic, qui ont déjà collaboré avec le magicien des mélodies accrocheuses, mais aussi Chad Kroeger Katy Perry et Miley Cyrus. Le résultat est inégal. On adore Carry Out avec Justin, mais on déteste We Belong to the Music avec Miley.   
– Geneviève Vézina-Montplaisir

Revirement
Alicia Keys
The Element of Freedom (3,5/5)

Alicia Keys a choisi le bon moment pour repousser les limites de son style. Alors qu’on la croyait confinée à son banc de piano pour l’éternité, la chanteuse de 28 ans se lève et se révèle plus sexy que jamais sur son quatrième album. Au-delà de l’image, l’artiste propose des airs langoureux et des mélodies disco funk évoquant les premiers tubes de Prince au début des années 1980. À écouter avec attention: Try Sleeping with a Broken Heart (la meilleure pièce de l’opus) et This Bed, où elle invite son amant sous la couette. Le tout reste cependant très propre…  
– Marc-André Lemieux

Bien rattrapé!
Shakira
She Wolf (3/5)

Après avoir entendu la pièce-titre, sa mélodie rétro disco et ses ridicules hurlements de loup, on s’attendait au pire. Fort heureusement, She Wolf, l’album, est de loin supérieur. Shakira y offre une collection de chansons dansantes hip-hop à la mode (avec l’aide de grosses pointures, dont Pharrell Williams, Future Cut et Timbaland). Fait à noter : la jolie Colombienne de 32 ans réussit l’exploit de ne jamais se perdre dans cette avalanche de beats synthéti­ques. Et on lui sera éternellement reconnaissants de nous avoir pondu Give It Up to Me, une bombe en puissance avec Lil Wayne.
– Marc-André Lemieux

Agressant
30 Seconds to Mars
This Is War (1/5)

Il n’est pas facile de comprendre ce que 30 Seconds to Mars a tenté de faire avec This Is War, qui contient un amalgame de rock pseudo-alternatif-goth-grunge-industriel-new age. Le tout «agrémenté» d’harmonies vocales et d’envolées lyriques toutes plus désagréables les unes que les autres. Sans oublier l’écho et les chants monastiques, qu’on pourrait confondre avec des incantations sataniques. À trop vouloir en mettre, on s’égare. Ça vaut aussi pour les ballades, comme 100 Suns ou Alibi. Par moment, l’album semble sorti tout droit des années 1990.         
–  Christian Duperron


Évaluation:
5/5 = Sublime, 4/5 = Recommandé, 3/5 = Bien, 2/5 = Moyen, 1/5 = Sans intérêt

Articles récents du même sujet