Culture

Un trésor de musée

Un trésor de musée
Photo: Voix Pop- Annie BourqueLa Maison Saint-Gabriel a été classée monument historique en 1965.

Le Musée Saint-Gabriel est fréquenté chaque année par plus de 75 000 visiteurs provenant des États-Unis, du Mexique, de l’Europe et évidemment, d’un peu partout au Canada. «Les gens font un détour pour venir ici, c’est une destination», raconte la directrice générale, Sœur Madeleine Juneau.

Située à seulement 10 minutes à pied du métro Charlevoix, cette maison a été acquise par Marguerite Bourgeoys, en 1668. Dans les années 1960, elle est devenue un Centre d’interprétation des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame.

On découvre la vie rurale de la Nouvelle-France et des Filles du Roy, leur univers quotidien. L’espace d’un moment, on a l’impression de retrouver l’essence de cette époque grâce aux jardins, dont celui de la Métairie et son potager. On sillonne le Sentier de la poésie qui est un sous-bois historique, aménagé de plantes et d’arbustes typiques de la plaine du Saint-Laurent.

«Certains visiteurs s’y plaisent tellement qu’ils peuvent rester ici une journée entière», observe Mme Juneau.

Sur la terrasse bordée de fleurs se côtoient touristes et gens du quartier qui sirotent à l’ombre, une bière de micro-brasserie, tisane ou cidre, produit au Québec.

Exposition

À l’intérieur du pavillon Catherine-Crolo, on retrouve l’exposition «Cuisine raisonnée, cuisine sensée», inaugurée par Liza Frulla, directrice générale de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ).

Publiée pour la première fois en 1919, La cuisine raisonnée est un livre culte, vendu à plus de 500 000 exemplaires. «La cuisine fait partie de notre identité et la popularité du livre s’explique par l’authenticité des traditions culinaires et des savoir-faire qu’on y propose», indique l’ancienne ministre.

Quant aux visiteurs, ils prendront plaisir à observer les photos d’époque comme ces élèves qui préparent le souper de la Sainte-Catherine. Sur place, on note la présence d’un authentique four en fonte. Les amateurs d’art culinaire pourront prendre en note les recettes de notre patrimoine culinaire dont le sucre à la crème, les fèves au lard, les tourtières, ragoût de boulettes de porc.

Activités estivales

En famille, avec nos enfants de 6 à 12 ans, on nous propose un circuit arboricole qui est un jeu d’association grandeur nature. Sinon, une visite guidée des jardins nous présente leur histoire aromatique.

Les samedis et dimanche, des animateurs de talent nous font revivre des ateliers sur la vie des colons du Régime français : visite chez l’apothicaire, chirurgien militaire, coureur des bois sont au programme.

Le Musée présente aussi une visite audioguidée du Jardin des origines, réalisée en hommage aux femmes des Premières nations.

Avant de s’y rendre, il est préférable de vérifier l’horaire des activités de théâtre en plein-air ou pour une visite guidée proposée par une guide-animatrice, vêtue d’un costume d’époque. www.saintgabriel.com

On y va pour :

-Se retrouver à la campagne à deux pas de la Ville

-Apprendre l’histoire de femmes inspirantes comme Catherine Crolo, la première métayère, en 1662. Un métayer cultivait une terre en échange d’une partie de sa récolte. Sœur Crolo gérait une ferme de 150 arpents, 11 domestiques, 30 brebis, cinq chevaux. Les profits de sa production ont été versés à la congrégation des sœurs de Notre-Dame leur assurant ains une autonomie financière.

-Pour les découvertes de la boutique qui propose les confitures de Simon Turcot qui élabore depuis 10 ans ses produits avec les fruits du Québec, de préférence de culture sauvage ou biologique. On goûte à la confiture de prune et thé noir ou framboise sauvage. Un délice.

Dates importantes

1965 La Maison Saint-Gabriel est classée monument historique.

2007 Elle est désignée lieu historique national par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

2019 Sa directrice Madeleine Juneau est nommée Officière de l’Ordre de Montréal.