Culture
23:56 15 septembre 2019 | mise à jour le: 16 septembre 2019 à 00:00 temps de lecture: 5 minutes

Prix Gémeaux: une razzia signée District 31

Prix Gémeaux: une razzia signée District 31
Photo: Pablo Ortiz/MétroVéronique Cloutier

À l’image de ses cotes d’écoute triomphantes, District 31 n’a fait qu’une bouchée de la compétition, remportant quatre trophées, hier, lors de la 34e soirée des prix Gémeaux.

La série policière, qui dominait le gala avec 15 nominations au total, avait déjà remporté 4 prix lors du gala hors d’ondes, dont ceux de la Meilleure réalisation (Catherine Therrien) et des Meilleurs textes pour une série quotidienne (Luc Dionne).

Elle a ajouté le convoité Prix du public et la Palme de la meilleure série quotidienne, en plus de voir le travail de ses deux interprètes principaux être récompensé (Patrice Godin et Hélène Bourgeois-Leclerc).

«Écrire 120 demi-heures de télé, c’est difficile, a souligné la productrice Fabienne Larouche en allant cueillir le prix de la Meilleure quotidienne. C’est difficile pour les gens qui sont derrière la caméra, on se bat contre des puissances financières écrasantes: Netflix, Amazon, Apple. On n’a pas autant de temps et d’argent qu’eux, mais on a autant de talent et de passion. On va rester pour et avec le public québécois.»

La défense de la télévision d’ici face aux géants américains a d’ailleurs été au centre de plusieurs discours de remerciement.

«C’est grâce à vous [le public] si on existe, a rappelé Michel Charette, qui interprète le sergent-détective Bruno Gagné, en allant chercher le Prix du public.

Au-delà des trophées, la série à suspense est une belle preuve de la réussite du petit écran québécois, elle qui a établi des records d’audience pour une série quotidienne en atteignant jusqu’à 1,7 million de mordus.

Pour sa dernière saison, Unité 9, l’autre grand succès de la télé québécoise produit par Fabienne Larouche, a récolté deux prix: Meilleure série dramatique annuelle et Premier rôle féminin pour Ève Landry.

Celle qui a incarné la touchante Jeanne pendant sept saisons à la prison de Lietteville a ainsi réussi un exploit rare: coiffer Guylaine Tremblay dans un gala.

«Guylaine, te côtoyer de façon quotidienne en début de carrière, ça fait une base solide, a lancé Ève Landry, très émue, en direction de sa partenaire à l’écran.

L’auteure Danielle Trottier a également profité de ce dernier tour de piste pour remercier les spectateurs qui ont suivi l’émission avec tant d’attention.

«Unité 9, c’est une grande histoire d’amour avec le public. On est réunis pour vous dire un grand merci et un grand adieu.»

Du côté des nouveaux venus (qui se sont faits rares parmi les gagnants, il faut le dire), saluons la victoire de Florence Longpré, qui a obtenu une ovation bien méritée pour son rôle d’Ada dans M’entends-tu?, une série qu’elle a coécrite.

«J’étais une enfant tellement bizarre. Merci à mes parents de m’avoir laissée dessiner sur les murs, j’en ai fait un métier, a déclaré celle qu’on a connue dans Like-moi. N’oublions pas que c’est notre télé et que c’est le fun quand on est tous dedans.»


Voici les vainqueurs de chaque catégorie…

• Prix du public : District 31

• Meilleure interprétation d’un premier rôle féminin dans une série dramatique : Sophie Lorain dans Plan B

• Meilleure interprétation d’un premier rôle masculin dans une série dramatique : Claude Legault dans Mensonges

• Meilleure interprétation d’un premier rôle féminin dans une comédie : Florence Longpré dans M’entends-tu?

• Meilleure interprétation d’un premier rôle masculin dans une comédie : Fabien Cloutier dans Léo

• Meilleure interprétation d’un premier rôle féminin dans une série dramatique quotidienne : Hélène Bourgeois Leclerc dans District 31

• Meilleure interprétation d’un premier rôle masculin dans une série dramatique quotidienne : Patrice Godin dans District 31

• Meilleure interprétation d’un premier rôle féminin dans une série dramatique annuelle : Eve Landry dans Unité 9

• Meilleure interprétation d’un premier rôle masculin dans une série dramatique annuelle : Stéphane Demers dans O’

 

• Meilleure série dramatique : Plan B

• Meilleure comédie : Lâcher prise

• Meilleure série de variété ou des arts de la scène : Révolution

• Meilleure série dramatique quotidienne : District 31

• Meilleure série dramatique annuelle : Unité 9

 

• Meilleure émission ou série d’entrevues ou talk-show : La vraie nature

• Meilleure interprétation humour : Pierre Brassard, Véronique Claveau, Anne Dorval, Patrice L’Ecuyer, Claude Legault dans Bye bye 2018

• Meilleure animation jeunesse : Pascal Barriault, Valérie Chevalier, Marilou Morin, Pascal Morrissette dans Cochon dingue, saison 3

 Meilleure animation téléréalité : Marie-Ève Janvier dans L’amour est dans le pré

• Meilleure émission ou série originale produite pour les médias numériques en documentaire : Street rap : le son de la rue

 

-Chloé Machillot

Articles similaires