Culture
05:00 26 février 2020 | mise à jour le: 26 février 2020 à 01:25 temps de lecture: 4 minutes

«The Invisible Man»: Cecilia envers et contre tous

«The Invisible Man»: Cecilia envers et contre tous
Photo: Collaboration spécialeThe Invisible Man

Ce que vous ne voyez pas ne vous fait pas mal. Dans le thriller The Invisible Man, Elisabeth Moss joue Cecilia Kass, une victime de violence conjugale qui tente de s’en sortir.

Elisabeth Moss est une des actrices les plus en vue de sa génération. Elle a remporté des prix Emmy et Golden Globes pour sa performance remarquée dans la série télé The Handmaid’s Tale, en plus d’avoir été nommée pour son interprétation dans Mad Men et Top of the Lake.

Ces jours-ci, elle interprète Cecilia Kass dans le thriller The Invisible Man, réalisé par Leigh Whannel, un des cerveaux à qui on doit la saga Saw.

Inspiré par la série de films d’horreur Universal Classic Monsters, ce long métrage raconte l’histoire de Cecilia Kass, une femme coincée dans une relation violente avec un scientifique millionnaire, qui décide de s’échapper.

Comment décririez-vous votre personnage dans ce film?
Je joue Cecilia, une femme qui fait face à une situation qu’elle n’avait jamais pensé vivre et qui essaie de s’échapper de quelque chose qu’elle ne peut pas voir. À la suite de cela, une série d’événements sur lesquels elle n’a pas plus le contrôle surviennent. Personne ne la croit, personne ne comprend ce qui lui arrive, et tout cela perturbe sa vie.

Vous êtes la tête d’affiche de la populaire série The Handmaid’s Tale. Voyez-vous des similitudes entre Cecilia et June Osborne?
Absolument, elles ont toutes deux de très fortes personnalités. C’est très intéressant et important pour moi d’interpréter des femmes qui ont survécu à l’adversité, qui ont dû faire face à des défis en termes de violences sexuelles. C’est un réel défi de jouer des femmes victimes de violence, parce que je dois montrer la douleur qu’elles ressentent.

«Plusieurs femmes vivent ce genre de problèmes dans une relation amoureuse et trouvent très difficile de croire en elles et de s’en sortir.» Elizabeth Moss

Il y a de nombreux effets spéciaux dans The Invisible Man. Était-ce difficile de tourner certaines scènes?
C’était compliqué, car j’ai dû beaucoup utiliser mon imagination pour être capable de montrer l’angoisse et le désespoir qui habitent mon personnage dans les scènes dramatiques, mais cela fait partie de mon travail en tant qu’actrice. Bien sûr, je n’étais pas seule, j’ai eu l’aide de toute la production. Leigh Whannel a fait un formidable travail, il savait qu’il avait un énorme défi sur les bras avec ce film et je pense qu’on a formé une superbe équipe ensemble.

Même s’il s’agit d’un suspense, le film tansmet un message fort sur les femmes. Selon vous, quelle est l’essence de ce message?
Je pense que plusieurs femmes vivent ce genre de problèmes dans une relation amoureuse et trouvent très difficile de croire en elles et de s’en sortir. Pour moi, un des messages du film est que les femmes devraient avoir confiance en elles, qu’elles devraient toujours chercher des relations qui ne leur font pas de mal, qui leur font du bien. Ce message est très important de nos jours.

Avez-vous aimé travailler avec Leigh Whannell?
Je suis une grande fan de Leigh Whannell, et ce, depuis plusieurs années. Participer à ce film était donc pour moi une occasion en or de travailler avec lui, car il très minutieux dans son processus créatif. Il sait comment créer un sentiment de terreur au cinéma. C’est un cinéaste réputé dans le genre de l’horreur, et il m’a donné plusieurs outils pour m’aider à transmettre cette terreur. Ce qui m’a aussi impressionnée chez lui, c’est qu’il réussit à montrer dans un récit de fiction la réalité de ce que plusieurs femmes vivent.

Articles similaires