Culture
11:35 6 août 2020 | mise à jour le: 6 août 2020 à 11:41 temps de lecture: 2 minutes

Une programmation 100% locale à la Salle Bourgie

Une programmation 100% locale à la Salle Bourgie
Photo: Collaboration spéciale Salle BourgieLa salle Bourgie dévoile la première partie de sa programmation 100% locale, avec 36 concerts

La salle Bourgie dévoile la première partie de sa programmation 100% locale, avec 36 concerts.

«C’est avec une grande émotion que nous accueillerons le public dans la merveilleuse salle Bourgie», indique la salle située au Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM) dans un communiqué.

Alors que la programmation de la saison 2020/2021 devait être annoncée en avril avec quelque 110 concerts, la pandémie a obligé la salle à revoir ses plans.

«Les concerts d’automne de cette 10e saison mettent à l’honneur l’immense talent de nos musiciens locaux» – la Salle Bougie

Le pianiste Louis Lortie poursuivra d’ailleurs l’intégrale des Sonates pour piano de Beethoven qu’il avait entamée plus tôt dans l’année.

Les noms des autres artistes qui se produiront du 16 septembre au 18 novembre n’ont pas été encore dévoilés.

Mais la grande variété des genres sera au rendez-vous, souligne-t-on dans le communiqué, avec de la musique de chambre, du jazz, de la musique baroque, du piano et des récitals.

Des concerts en lien avec l’exposition Paris au temps du postimpressionnisme : Signac et les Indépendants auront également lieu.

La programmation de fin novembre à Noël sera dévoilée le 27 août.

La sécurité des spectateurs

«Le déroulement des concerts et l’accueil du public ont été complètement repensés afin que l’expérience des spectateurs soit à la fois agréable et sécuritaire», avise la salle.

Pour chaque concert, seulement 125 places seront vendues, afin de laisser deux sièges libres entre chaque spectateur.

Le nombre de spectateurs étant réduit, certains concerts seront présentés à deux reprises, souligne la salle de spectacle.

Également, la durée des concerts a été repensée. Les représentations seront d’environ une heure et sans entracte.

Suivant les directives gouvernementale, la salle obligera les spectateurs à porter un couvre-visage dans la bâtisse, mais ils pourront le retirer une fois assis à leur place.

Les tarifs resteront «accessibles pour permettre au plus grand nombre de profiter du pur bonheur de la musique de concert».

Articles similaires