Culture
16:21 5 août 2020 | mise à jour le: 5 août 2020 à 16:21 temps de lecture: 2 minutes

Les festivals peuvent reprendre leurs activités dans tout le Québec

Les festivals peuvent reprendre leurs activités dans tout le Québec
Photo: Josie Desmarais/MétroThe Chemical Brothers à Osheaga en 2019

La ministre du Tourisme du Québec, Caroline Proulx, a annoncé mercredi la levée immédiate de l’interdiction des festivals et autres évènements culturels dans toute la province. Ceux-ci devront cependant se plier aux directives de la santé publique.

«Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les organisateurs de festivals et d’évènements ainsi que pour les travailleurs, les artistes et toutes les entreprises en lien avec ce secteur. Depuis le début de cette crise, nos promoteurs ont fait preuve d’une résilience et d’une créativité remarquables», s’est félicité la ministre par voie de communiqué.

Cette décision d’autoriser la reprise des festivals s’inscrit dans la lignée de l’adoption du décret qui permet les rassemblements extérieurs et intérieurs dans les lieux publics pour un maximum de 250 personnes.

«Aujourd’hui, nous les accompagnons dans le redémarrage de leurs activités, tout en assurant la sécurité de tous au moyen de balises claires. Les organisateurs de festivals et d’évènements sont des professionnels de la gestion de rassemblements, et je suis convaincue que cette reprise se fera de façon responsable», a précisé Caroline Proulx.

Ces organisateurs devront en effet contrôler les entrées et les sorties des festivaliers afin de respecter la capacité maximale de 250 personnes, tant en plein air qu’à l’intérieur. Ils devront également mettre en place les mesures nécessaires pour respecter la distanciation physique de 2 mètres entre les participants qui ne sont pas issus du même foyer.

Le ministère du Tourisme clarifie également les cas où un festival proposerait plusieurs sites en extérieur. Il devront «être distincts et non contigus, avec des zones d’accès et d’attente différentes».

En autorisant la reprise très encadrée des festivals, le gouvernement espère ainsi relancer l’industrie touristique québécoise et son économie.

Depuis le 3 août, les autorités avaient donné leur feu vert aux rassemblements de 250 personnes, fixés par le passé à 50 personnes seulement pour contenir la propagation de la COVID-19.

Articles similaires