Culture
15:43 11 août 2020 | mise à jour le: 11 août 2020 à 17:09 temps de lecture: 3 minutes

Près de 5,6 millions $ pour rénover l’Usine C

Près de 5,6 millions $ pour rénover l’Usine C
Photo: Pablo A. Ortiz/MétroL’annonce du financement de la rénovation de l’Usine C.

Près de 5,6 M$ seront avancés par les gouvernements du Québec et du Canada pour la rénovation de l’Usine C, institution culturelle qui crée et diffuse des spectacles de théâtre, de danse et de musique.

Cette somme servira à la rénovation et à la mise aux normes de l’ancien bâtiment industriel converti en lieu de diffusion culturel en 1995.

Près de 3,9 M$ de l’aide accordée à l’Usine C sont investis par le ministère de la Culture et des Communications du Québec, tandis que 1,5 M$ sont défrayés par le ministère du Patrimoine canadien.

L’Usine C contribuera pour sa part à ces rénovations à la hauteur de 300 000$, une somme recueillie au moyen d’une levée de fonds.

Parmi les travaux qui doivent être accomplis, on note le remplacement des systèmes mécaniques, l’amélioration de l’accessibilité universelle pour les personnes à mobilité réduite, le remplacement d’équipements désuets et le réaménagement de la salle de répétition «dans un espace convenant mieux à la pratique artistique», précise le ministère de la Culture et des Communications dans un communiqué.

La somme investie par Ottawa doit servir à l’installation de nouveaux systèmes de sécurité ainsi qu’à l’acquisition de nouveaux équipements sonores et scéniques «qui rehausseront le confort des usagers».

Rentrée en 2021

L’Usine C compte «profiter du temps de pause imposé par la pandémie» pour mener à bien ces travaux qui seront réalisés par la firme d’architectes Saucier + Perrotte, qui avait converti l’ancienne usine Raymond à l’époque.

L’établissement devrait rouvrir ses portes au public en janvier 2021.

«Après 25 ans de bons et loyaux services, l’Usine C, lieu phare de la création contemporaine nationale et internationale, avait besoin d’importantes mises aux normes et de rénovations», souligne la directrice générale et artistique de l’établissement, Danièle de Fontenay.

«Les sommes consenties permettront à l’Usine C de mieux accueillir les artistes et le public tout en contribuant à maintenir l’intégrité du bâtiment et à garantir la sécurité de celles et ceux qui le fréquentent. L’Usine C poursuivra ainsi sa mission de présenter des œuvres avant-gardistes et de soutenir la culture émergente», s’est félicitée la ministre Nathalie Roy.

À propos de l’Usine C

L’Usine C, gérée par un organisme montréalais sans but lucratif, regroupe deux salles de spectacle, une de 470 places et l’autre de 130 places, en plus d’un studio de répétition, d’un hall d’exposition et d’un café.

Juste avant le confinement, l’établissement a présenté la pièce Sang de Brigitte Haentjens, mettant en vedette les comédiens Christine Beaulieu et Sébastien Ricard. L’an dernier, il accueillait notamment le festival Chromatic.

Le bâtiment de la rue Panet, situé dans le quartier Centre-Sud à Montréal, loue également des bureaux. Il couvre une superficie de 50 000 pieds carrés.

Articles similaires