Culture
06:38 14 août 2020 | mise à jour le: 13 août 2020 à 14:58 temps de lecture: 5 minutes

Sur vos écrans… «120 Battements par minute» et bien d’autres

Sur vos écrans… «120 Battements par minute» et bien d’autres
Photo: Collaboration spéciale MK2 Mile End«120 Battements par minute» de Robin Campillo

Cette semaine, on vous conseille le drame social 120 Battements par minute, Chambre 212 et La Fille au bracelet.

(1): Chef d’oeuvre, (2): Remarquable, (3): Très bon, (4): Bon, (5): Moyen, (6): Médiocre, (7): Minable.

120 Battements par minute

(3)

Drame social

Réalisé par Robin Campillo

Mettant en vedette Nahuel Pérez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel.

C’est quoi? En 1990, un gay de 26 ans joint la branche parisienne du mouvement ACT UP, qui lutte contre le sida et fait pression sur les autorités politiques et les pharmaceutiques. Le jeune homme s’éprend bientôt d’un des membres les plus radicaux du groupe, qui a développé la maladie.

C’est comment? Lui-même membre d’ACT UP à l’époque des faits racontés, Robin Campillo (LES REVENANTS) rend ici hommage à ses compagnons de lutte. Au coeur du récit bien construit: une belle et simple histoire d’amour, illustrée sans fausse pudeur. Des transitions musicales sur fond d’images poétiques et impressionnistes viennent ponctuer une réalisation où prime le réalisme.

SAMEDI 14H SUR ARTV

Les Blagues de Toto

(4)

Comédie

Réalisée par Pascal Bourdiaux

Mettant en vedette Gavril Dartevelle, Guillaume De Tonquedec, Anne Marivin.

C’est quoi? Bien qu’il soit un joueur de tours invétéré, Toto clame son innocence quand un événement catastrophique se produit à l’inauguration d’un musée, bâti à la gloire du patron de son père. Pour se disculper, le gamin obtient l’aide de l’élève modèle de sa classe.

C’est comment? Le réalisateur de FISTON signe une adaptation efficace de la BD de Thierry Coppée. Surtout destiné aux jeunes enfants, ce divertissement enjoué et coloré, sur la franchise et l’intégrité, doit sa modeste réussite à la présence rafraîchissante du nouveau venu Gavril Dartevelle, dans le rôle de l’iconique Toto.

EN SALLE

Chaakapesh

(4)

Documentaire

Réalisé par Roger Frappier et Justin Kingsley.

C’est quoi? À l’automne 2018, l’Orchestre symphonique de Montréal visite plusieurs communautés du Grand Nord et de la Basse-Côte-Nord, pour y présenter l’opéra « Chaakapesh, le périple du fripon », inspiré d’une légende innue et narré en trois langues autochtones.

C’est comment? Ce documentaire généreux aborde autant le pouvoir identitaire de la musique que son rôle prépondérant dans le rapprochement des peuples et l’apaisement des blessures du passé. La passion communicative des intervenants et quelques passages musicaux enlevés rehaussent un ensemble parfois redondant et somme toute très conventionnel.

EN VIDÉO SUR DEMANDE

Chambre 212

(3)

Comédie sentimentale

Réalisée par Christophe Honoré

Mettant en vedette Chiara Mastroianni, Benjamin Biolay, Vincent Lacoste.

C’est quoi? Ses nombreuses infidélités ayant été découvertes par son époux, qui l’aime toujours autant après vingt ans de mariage, une professeure de droit quitte discrètement l’appartement en pleine nuit et loue une chambre à l’hôtel d’en face, pour faire le point sur leur relation.

C’est comment? Sur les traces de Bertrand Blier et du Michel Deville du PALTOQUET, Christophe Honoré pose un regard à la fois ludique et mélancolique sur l’amour et le passage du temps. Libre et éclatée, sa mise en scène impressionne par son mélange de précision et de légèreté. Tour à tour désinvolte et touchante, Chiara Mastroianni est irrésistible.

EN SALLE

Divorce Club

(5)

Comédie sentimentale

Réalisée par Michaël Youn

Mettant en vedette Arnaud Ducret, François-Xavier Demaison, Caroline Anglade.

C’est quoi? Largué par sa femme, un agent immobilier accepte la main tendue d’un vieil ami qui l’accueille dans sa villa et fonde avec lui un club de divorcés. Peu après, sa rencontre avec une entrepreneure prend une tournure sentimentale qui, forcément, change la donne.

C’est comment? En transformant en fête perpétuelle la déprime des divorcés, Michaël Youn (VIVE LA FRANCE) livre une farce extravagante, d’un humour vulgaire et idiot totalement assumé. Le scénario part dans tous les sens et l’interprétation est en roue libre. Mais le dénouement – une percutante illustration de la guerre des sexes – est assez bien ficelé.

EN SALLE

La Fille au bracelet

(3)
Drame

Réalisé par Stéphane Demoustier

Mettant en vedette Mélissa Guers, Roschdy Zem, Chiara Mastroianni.

C’est quoi? Assignée à résidence avec un bracelet électronique depuis son arrestation il y a deux ans, une adolescente de Nantes passe enfin en cour, pour le meurtre présumé de sa meilleure amie. Sans preuves tangibles, la procureure s’attarde surtout à faire le procès des moeurs de l’accusée.

C’est comment? Cinq ans après l’inédit TERRE BATTUE, Stéphane Demoustier revient avec ce remake d’un film argentin, qui brosse un portrait troublant de la sexualité des adolescents d’aujourd’hui. Le récit est aussi économe et rigoureux que la mise en scène est précise et épurée. Dans le rôle-titre, Mélissa Guers est bouleversante d’intériorité et de force tranquille.

EN SALLE

Articles similaires