Culture
09:58 19 août 2020 | mise à jour le: 19 août 2020 à 10:17 temps de lecture: 3 minutes

Programme Quand l’art prend l’air: 675 000$ pour aider la culture

Programme Quand l’art prend l’air: 675 000$ pour aider la culture
Photo: Laetitia Bérubé/Collaboration spécialeMarionnette déconfinée est un exemple de spectacle de rue aidé par le Conseil des arts de Montréal

Afin de venir en aide au milieu artistique durement touché par la pandémie, les salles de spectacles et les centres culturels, entre autres, ayant été fermés pendant plusieurs semaines, le Conseil des arts de Montréal (CAM) investira 675 000$ dans le nouveau programme Quand l’art prend l’air.

Le programme soutient donc les artistes, les collectifs et les organismes artistiques à but non lucratif. L’objectif est de leur permettre de performer partout à Montréal tout en permettant aux citoyens de tous les quartiers de profiter d’une œuvre culturelle.

«Quand on a vu l’annulation de tous les événements de Montréal, on s’est dit qu’il fallait agir. Il fallait trouver une façon d’offrir aux citoyens montréalais d’avoir accès à des œuvres dans les conditions actuelles.» – Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal.

Comme pour contrer les effets de la pandémie, les artistes se sont empressés de déposer des projets de performances spontanées qui démontrent une grande générosité et une volonté d’apporter de la beauté et du réconfort», indique la directrice générale du Conseil des arts, Nathalie Maillé.

Parmi les performances proposées, on retrouve différentes formes, comme la danse, le chant, le cinéma, le théâtre et la musique, notamment. «Les Montréalais vont se reconnaître au niveau de l’identité et de la diversité artistique», souligne Mme Maillé.

Des 181 propositions, 45 ont été retenues par un jury composé de membres du milieu des arts.

Budgets revus

«Il n’était pas question de couper les ressources financières aux artistes. Ça a été de revoir le budget pour voir comment on peut répondre rapidement, assure Mme Maillé. Cet investissement n’était pas prévu au départ puisqu’il est arrivé en pleine période de COVID-19.»

D’ailleurs, le Conseil des arts a revu l’investissement initial de 500 000$ accordé au programme Quand l’art prend l’air. «La qualité des projets était hors norme», souligne-t-elle.

Ce sont donc 175 000$ supplémentaires qui ont été ajoutés pour soutenir le plus de projets possible. Chaque artiste, collectif ou organisme recevra un montant maximal de 15 000$.

Avec le risque d’une deuxième vague, les conséquences financières pour la communauté artistique pourraient encore être importantes. «On a en tête de poursuivre tant et aussi longtemps qu’il y aura la COVID, et même peut-être au-delà», explique Mme Maillé.

Restrictions

En raison des restrictions notamment liées aux mesures de distanciation physique dans les événements extérieurs, les dates des représentations ne seront pas divulguées. Ainsi, les artistes annonceront quelques heures à l’avance l’endroit et l’heure de leur performance spontanée afin d’éviter les bains de foule.

Les événements prévus dans les prochaines semaines seront présentés dans un espace urbain qui ne requiert pas de permis de la Ville de Montréal. Ils pourront être vus des balcons, des cours extérieures ou présentées sur le toit d’un bâtiment, par exemple.


Infos

artsmontreal.org

Articles similaires