Culture
07:48 6 janvier 2021 | mise à jour le: 6 janvier 2021 à 08:00 temps de lecture: 5 minutes

«Citoyen 2.0», grandes idées et petits gestes pour changer le monde

«Citoyen 2.0», grandes idées et petits gestes pour changer le monde
Photo: Collaboration spéciale Unis TVLaurence Latreille dans «Citoyen 2.0»

La nouvelle année est souvent le bon moment pour prendre des résolutions. Adopter des habitudes positives pour soi, les autres et la planète, c’est justement ce que propose la nouvelle série documentaire d’Unis TV, Citoyen 2.0. Métro a pu discuter avec celui qui en a eu l’idée, le réalisateur François-Xavier De Ruydts.

«Nous sommes capables de changer les choses et nous devons comprendre que notre pouvoir individuel est immense», nous dit d’emblée le cinéaste, mais citoyen avant tout, François-Xavier De Ruydts. Et il nous le prouve par A+B avec son exaltant Citoyen 2.0. Aidé par l’ambassadrice de l’émission, la comédienne Laurence Latreille, celui-ci nous emmène d’un océan à l’autre à la rencontre de Canadiens qui nous ouvrent la voie. «Pour nous, la meilleure façon de montrer l’exemple aux gens, c’est de témoigner de ce que d’autres font. Et que ça marche», poursuit-il.

D’un voisinage fondé sur l’entraide à Vancouver à la Montréalaise experte en zéro gaspillage Florence-Léa Siry en passant par les usagers d’une banque de temps en Nouvelle-Écosse, les initiatives qui font du bien – au moral, mais aussi à l’environnement – foisonnent dans Citoyen 2.0. «Ce sont des gens comme vous et moi, des mères de famille, des groupes de copains, mais aussi des villages entiers, qui sont capables de faire avancer les choses dans la bonne humeur et le bonheur. Leurs démarches améliorent leur qualité de vie et leur quotidien, même au niveau psychique et psychologique», s’enthousiasme le réalisateur. Il évoque ainsi «une mouvance positive qui se répand comme une traînée de poudre».

Un Citoyen 2.0 qui prend les choses en main

Cet engouement dont il parle, François-Xavier De Ruydts l’a constaté bien au-delà de Citoyen 2.0. «La recherche sur cette série nous a énormément influencé moi et ma famille. Nous avons commencé à faire plein de choses et nous avons vite réalisé que c’était hyper contagieux. À la fromagerie, les gens dans la file derrière nous, quand ils nous voyaient sortir nos contenus réutilisables, nous disaient « ah tiens, je pourrais faire pareil! ». Ou bien des amis qui ne se sont pas rendu compte qu’il n’y avait pas de viande dans notre repas végétarien.» Il en est convaincu, toutes ces initiatives inspirantes «donnent envie d’embarquer dans l’aventure».

«J’en ai un peu marre de ce message qui dit que nous sommes les victimes et les politiques coupables. Ce n’est pas du tout ça. Nous avons tous notre responsabilité, notre pouvoir. Notre mode de vie et la manière dont on dépense notre argent sont un vote.» François-Xavier De Ruydts

«Qu’est-ce qui est le plus important pour moi et ma famille?» est la question à se pose d’abord selon lui. «On voit pour la plupart des gens veulent être heureux et assurer le bonheur de leurs enfants dans le futur.» C’est donc à partir de ce constat que François-Xavier De Ruydts et son équipe se sont lancés dans l’aventure Citoyen 2.0.

«Alors là, on se rend compte que toutes les choses que nous faisons, que nous achetons, très souvent, ça ne nous mène pas vers cet objectif. Nous voyons une pub et puis, soudainement, nous avons envie de posséder ce produit. Nous nous trompons. Ce sont des détours que nous prenons, des mensonges que nous nous disons. C’est important de regarder nos valeurs fondamentales en ligne de mire», poursuit-il.

Ne rien minimiser

«Il y a plein de gens qui font des choses à leur niveau, mais ils ont l’impression que ça ne change pas vraiment». Grâce à Citoyen 2.0, François-Xavier De Ruydts souhaite aiguiller la société et montrer qu’il n’y a pas de petit impact. «Nous sommes bombardés de mauvaises nouvelles, c’est indéniable. Il y a aussi beaucoup de cynisme qui tourne de l’environnement. J’entends souvent « qu’est-ce que tu veux qu’on fasse? », « ce n’est pas à nous d’agir », « on ne peut rien faire », etc. Alors qu’en fait, il y a énormément d’actions individuelles au Canada.»

«J’aime parler de récit. Nous devons nous raconter une histoire pour notre avenir qui nous donne envie de nous lever le matin, de nous bouger. Je pense que c’est ce qui manque dans les messages des médias. On nomme très bien les problèmes, mais rarement les solutions», explique-t-il. Sa série documentaire est en tout cas composée de treize épisodes, donc de treize remèdes aux maux de notre société.

«Il faut arrêter de se mentir. Nous sommes face à un très gros problème. Je pense le montrer très clairement dans chaque épisode qui décrit la réalité avant de voir qu’ensemble nous pouvons y arriver.» Oui, et maintenant, qu’est-ce qu’on fait? Regarder avec attention Citoyen 2.0 et se dire qu’il n’y a pas d’actes sans importance.

Les mercredis à 20h sur Unis TV et sur tv5unis.ca

Articles similaires