Culture
05:00 12 avril 2021 | mise à jour le: 12 avril 2021 à 14:34 temps de lecture: 3 minutes

TLMEP: le 4e album de Louis-Jean Cormier s’inspire du deuil de son père

TLMEP: le 4e album de Louis-Jean Cormier s’inspire du deuil de son père
Photo: Capture d'écran.Louis-Jean Cormier sort son 4e album intitulé Le ciel est au plancher.

Avec la sortie de son quatrième album en solo, Le ciel est au plancher, Louis-Jean Cormier revient sur le processus de création de ses chansons inspirées par la perte de son père, en entrevue avec Guy A.Lepage dans Tout le monde en parle.

Pourtant le thème du deuil fait partie des thèmes les plus compliqués à exprimer mais le Nord-Côtier d’origine y voit un thème assez clair et a pu l’intégrer dans ce nouvel album.

«Un peu comme les ruptures amoureuses, le deuil crée des émotions concrètes, authentiques et profondes pour un auteur. C’est très réel et vrai.» – Louis-Jean Cormier

Cet album s’inscrit dans une direction artistique qu’il décrit comme étant celle dont il est le plus fier.

C’est à la mort de son père que l’inspiration s’est révélée. Son père, Marcel Cormier, est décédé en janvier 2020. «Je suis assez bien avec cet événement. Je me sens connecté avec les esprits pour savoir qu’il m’écoute», ressent-il.

Louis-Jean Cormier regrette seulement de ne pas avoir pu lui faire entendre l’album précédent.

«J’ai des regrets parce que j’avais fini de concocter l’album Quand la nuit tombe, il était dans les boîtes, prêt à partir. Puis je ne sais pas pourquoi, j’ai attendu de lui faire entendre le disque dont la chanson Croire en rien, qui le concernait directement. Il a jamais pu l’entendre, c’est mon petit regret.» – Louis-Jean Cormier

C’est dans la chanson L’ironie du sort que les thèmes du deuil et du regret sont évoqués. Les mélodies de piano, de saxophone et de trompette s’y marient. La chanson est actuellement écoutable sur le site web de l’artiste.

Dans cette 4e œuvre, la guitare de Louis-Jean laisse la place aux claviers de François Lafontaine, avec qui il a enregistré Le ciel est au plancher.

Dans son précédent disque Quand la nuit tombe, il abordait de front des enjeux comme le racisme (Les poings ouverts, enregistrée avec David Goudreault), la haine sur les médias sociaux (Je me moi) et la masculinité toxique (Toi aussi).

Il a profité de son passage dans l’émission pour demander au gouvernement du Québec un peu plus d’informations lors des points de presse. «Si on pouvait juste prendre deux minutes pour parler de la culture et donner les grandes lignes. On sauverait du temps plutôt que de passer par les ordres professionnels.»

La sortie de l’album, Le ciel est au plancher, est prévue pour le 16 avril.

 

Articles similaires