Culture
10:00 4 juin 2021 | mise à jour le: 4 juin 2021 à 16:11 temps de lecture: 5 minutes

7e ciel: on craque pour «Alep. Portrait d’une absence», «Les gradins», «SAS»…

7e ciel: on craque pour «Alep. Portrait d’une absence», «Les gradins», «SAS»…
Photo: Vivien Gaumant/FTA«Alep. Portrait d’une absence» est présentée jusqu’au 12 juin à l’Édifice Wilder – Espace danse / Vivien Gaumant/FTA

Les journalistes de Métro vous livrent leur sept coups de cœur culturels de la semaine dont Alep. Portrait d’une absence, Les gradins, SAS: section agressions sexuelles et d’autres.

Alep. Portrait d’une absence au FTA

Une colline. Un jeune homme gai, pauvre, musulman et d’origine kurde. C’est son histoire, ses souvenirs – parmi neuf autres témoignages de réfugiés syriens – qu’un comédien d’ici m’a raconté assis à l’autre bout d’une table à demi-éclairée. Tout commence par une carte d’Alep, cette ville de Syrie dont on reçoit régulièrement l’écho de l’horreur qui s’y déroule depuis le début de la guerre, il y a 10 ans; on choisit une pièce qui constitue l’un de ses quartiers, un magnétophone nous est remis, et puis on s’assoit, seul(e), à une place désignée. L’expérience immersive, conçue par les Syriens Mohammad Al Attar, Omar Abusaada et Bissane Al Charif, est criante d’humanité, bouleversante, saisissante. Elle est aussi participative, puisqu’à la fin de la performance, on enregistre un message qui sera envoyé à l’Alepin exilé.
Amélie Revert

 

Les gradins de Kirouac & Kodakludo

Que c’est beau, que c’est bon, que c’est frais! Les 12 titres aux sonorités house et trap de ce premier album attendu du duo hip-hop sont dansants, accrocheurs et mélodieux. Les textes sont recherchés, ludiques et truffés de références allant de The Office à Nelligan en passant par Marie-Mai et Parizeau. On adore l’autodérision de Moiman et le groove funk de SUNSHINE (III) avec Calamine. La trame sonore parfaite de ce déconfinement estival.
Le duo publie aussi aujourd’hui une BD et un album photos.
Marie-Lise Rousseau

 

SAS : section agressions sexuelles

Cette série documentaire offre un accès inédit au travail des enquêtrices et enquêteurs spécialisés dans les crimes sexuels du Service de police de la Ville de Montréal. Au quotidien, ceux-ci tentent de résoudre des crimes de nature sexuelle, tout en apportant du soutien aux victimes et en surveillant les possibles récidivistes. Au fil des 8 épisodes de 30 minutes, l’escouade dévoile avec rigueur et humanisme la complexité de ses dossiers, allant du processus de dénonciation à l’enquête d’une agression sexuelle.
Dès aujourd’hui sur Crave
Naomie Gelper

 

Le temps des récoltes

La copropriétaire du restaurant Manitoba, Élisabeth Cardin, signe une réflexion poétique sur l’impératif de renouer avec notre territoire et les rythmes de la nature. Entrecoupé de discussions avec des acteurs de l’industrie agroalimentaire, de scènes de restaurant et de listes énumérant notre patrimoine végétal, l’essai offre une lecture agréablement fluide. On termine cet ouvrage avec une douce envie de plonger les mains dans la terre et un appétit renouvelé pour les grands espaces.
Aux Éditions Atelier 10
Charlotte Mercille

Les exercices somnambules

Voilà un recueil qui traduit joliment la langueur que plusieurs ressentent par les temps qui courent. D’une plume onirique, le jeune poète montréalais Michael Gouveia dépeint avec justesse des sentiments difficiles à mettre en mots. On y trouve des perles imagées telles que «la nuit vient lécher nos plaies pour le prochain combat» et «ma tête est une maison pleine d’invités qui restent un peu trop longtemps». Une lecture tout indiquée pour accompagner le silence des nuits d’insomnie.
Aux Éditions L’interligne
Marie-Lise Rousseau

 

BOW’T-Tio’tia:ke

Le FTA n’en finit pas de nous surprendre. Le dernier spectacle en trois parties de la chorégraphe et documentariste Rhodnie Désir y est présenté en plein air dans un lieu du Vieux-Montréal tenu secret… Sur scène, accompagnée de ses musiciens, elle nous donne à voir, tout en mouvements et en instinct, un extrait de sa «bibliothèque de personnages» intérieure, mais aussi la complexité de l’histoire de Montréal. Mention spéciale pour la discussion avec l’artiste à la fin de chaque représentation.
Gratuit, jusqu’au 7 juin
Amélie Revert

 

La saison 2 de Special

Difficile de trouver l’amour quand on est gai et atteint de paralysie cérébrale? Pas quand on est charmant et drôle comme Ryan, protagoniste de Special. Écrite et jouée par Ryan O’Connell, la série traite de santé mentale ainsi que de relations familiales et amicales avec humour et chaleur, un peu comme la géniale série Please Like Me. Avec sa distribution inclusive, Special prouve aussi que les acteurs handicapés et neurodivergents peuvent incarner des rôles à leur image.
Sur Netflix
Josie Desmarais


Et on se désole pour…

La tragédie de Kamloops

La fin de semaine dernière, on apprenait la découverte d’un charnier de 215 enfants autochtones, victimes d’un pensionnat de Colombie-Britannique. Devant cette abjection, on s’interroge sur le traitement médiatique de cette tragédie. Pourquoi, notamment, la nouvelle a-t-elle mis autant de temps à, enfin, faire les manchettes de la presse nationale? Soit bien après la vague d’hommages et de soulèvement qui a déferlé sur les réseaux sociaux, menée notamment par les artistes. Beaucoup de questions, et toujours peu de réponses…
Amélie Revert

Articles similaires