Culture

7e ciel: on craque pour «MUSIQUE!», «The names of the flowers», «Écosystème» et d’autres

«Golden Eighties» sera présenté le 16 juillet à 21h30 Photo: Fondation Chantal Akerman

Les journalistes de Métro vous livrent leur sept coups de cœur culturels de la semaine dont le cycle MUSIQUE! à la Cinémathèque, le film The names of the flowers, l’expérience Écosystème et d’autres.

Le cycle MUSIQUE! à la Cinémathèque

Jusqu’au 31 août, l’institution dédiée au 7e art organise la projection d’une centaine d’œuvres – rien que ça! – liées de près ou de loin à la musique. De notre côté, on attend avec impatience Golden Eighties, la comédie musicale de Chantal Akerman, les classiques de Jacques Demy  Peau d’âneLes demoiselles de Rochefort et Les parapluies de Cherbourg, mais aussi Sweet Charity de Bob Fosse, Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle avec une bande originale signée Miles Davis et le bouleversant Dancer in the Dark de Lars von Trier. On prend également bonne note de la diffusion des films-concerts de Marie Davidson & L’Œil Nu et de VIVRE – Le Spectacle spectral de Klô Pelgag, respectivement réalisés par Denis Côté et Laurence «Baz» Morais. 
Amélie Revert

The names of the flowers

Puisque le cinéma a ce pouvoir magique de l’évasion, direction la Bolivie. Dans ce drame de Bahman Tavoosi, on célèbre le 50e anniversaire de la mort du Che. Une ancienne enseignante est ainsi invitée à raconter les derniers instants du révolutionnaire qui, dit-on, lui aurait lu un poème alors qu’elle lui servait une soupe traditionnelle. On salue ici une cinématographie magnifique et contemplative et le stoïcisme des personnages.
Le 3 juillet à 11h au Cinéma Moderne
Amélie Revert

Écosystème

Quelque part entre la science et l’art, la nouvelle expérience immersive de la Satosphère sonde l’univers sous-marin. Alors que des créatures aquatiques imaginées par l’artiste visuel Dylan Cote défilent, le producteur de musique électronique Maxime Dangles a élaboré une trame sonore extraordinaire grâce à des bruits captés sous la surface. On retient aussi l’aspect documentaire d’Écosystème, où on apprend qu’une des espèces à la longévité record vit dans les eaux voisines de Saint-Pierre et Miquelon. 
Jusqu’au 21 août à la SAT
Amélie Revert

Le vieillard et l’enfant

Les petits et les grands seront charmés par ce très joli conte de Gabrielle Roy adapté par Dominique Fortier. Au Manitoba, en pleine canicule, la jeune Christine fait la rencontre de monsieur Saint-Hilaire, un vieil homme qui l’invite à passer une journée au lac Winnipeg. Les illustrations apaisantes de Rogé accompagnent merveilleusement cette douce histoire d’amitié intergénérationnelle. Un disque de chansons auquel ont notamment collaboré Les Sœurs Boulay et Alexandre Désilets complète le récit. 
Aux Éditions La montagne secrète
Marie-Lise Rousseau

Usage domestique de Julia Daigle

Julia Daigle, moitié du groupe Paupière, dévoile un premier titre prometteur de son album Un signe sur l’épaule à paraître cet automne. Cette offrande se veut l’extension naturelle de son EP Le coin plié (2020). Avec sa basse hypnotique et son texte planant, Usage domestique pourrait bien être la chanson que l’on attendait. On conseille l’écoute en visionnant le magnifique vidéoclip qui évoque un rituel cathartique où les corps et chevelures prennent la forme ondoyante de la mélodie.  
Sur les plateformes d’écoute
Charlotte Mercille

Pire idée de ma vie : sugar baby

En écoutant ce balado, on ne peut qu’éprouver respect et admiration pour le courage de Clémentine, qui y raconte le cauchemar qu’elle a vécu en s’inscrivant en tant que sugar baby sur la plateforme Seeking Arrangment. Ce qui, au départ, semblait être une façon inoffensive de gagner beaucoup d’argent a rapidement mené la jeune femme de 19 ans dans une spirale d’exploitation sexuelle qui lui a laissé de lourdes séquelles. Un récit émouvant porté par Marie-Eve Tremblay.
Sur Ohdio
Marie-Lise Rousseau

Inside

Bo Burnham a mis la barre haute. Objet culturel non identifié 100% DIY, Inside est un monologue de 90 minutes du comédien confiné, entièrement réalisé dans une unique pièce de son appartement. Sketches, chansons, expériences visuelles et réflexions sur lui-même s’enchaînent. On y parle autant de santé mentale et d’anxiété que de sexting, de FaceTime avec maman ou de sa vision du monde. Inside fascine, fait rire, mais déstabilise et nous touche tout autant. 
Sur Netflix
Martin Nolibé


Et on se désole pour …

Les abus à l’égard de Britney Spears

La semaine dernière, Britney Spears a officiellement demandé l’arrêt de sa mise sous tutelle – de plus en plus controversée – gérée par son père depuis 2008. «Traumatisée», «choquée» et «déprimée», la chanteuse a notamment révélé avoir été forcée de garder son stérilet alors qu’elle désirait un enfant. Indignés, nombreux ont été ceux, dont Christina Aguilera, qui lui ont témoigné leur soutien sur les réseaux sociaux. Et pour en savoir plus sur cette affaire, on vous conseil le documentaire Framing Britney Spears sur Crave.
Amélie Revert

Articles récents du même sujet