Culture

Ohé, fans de Fantasia!

Ohé, fans de Fantasia!

Peu de dévoilements de programmation sont faits avec autant de verve et d’enthousiasme que ceux de Fantasia. Présenté par une bande d’authentiques cinéphiles passionnés, le festival, qui en est à sa 19e! édition, proposera 400! films, de 36! pays, dont 135! longs métrages et 104! premières. Dès mardi prochain et jusqu’au 4 août, il y aura ainsi une sélection gargantuesque! d’œuvres! stupéfiantes! au menu! Voici quelques éléments qui nous ont donné envie d’apposer à notre tour quelques points d’exclamation après leur mention.

Un documentaire sur Thor (pas lui, l’autre)

Thor
«Ce film, c’est comme une version métal de Rocky jumelée à un peu de Curb Your Enthousiasm», a remarqué le toujours imagé codirecteur de Fantasia Mitch Davis au sujet d’I Am Thor. Je suis Thor, donc. OK. Mais qui est-il, ce «je»? John Mikl de son prénom, ex-culturiste à la chevelure blonde devenu un super-héros du métal, l’homme du titre a connu un début de gloire musicale fulgurant avant de se heurter, comme il arrive souvent dans le monde cruel du rock, à une chute douloureuse. Certains d’entre vous possèdent peut-être le grandiose album Keep the Dogs Away, sur lequel le dieu de la scène à l’allure de dieu du ring posait, tenant en laisse quatre dobermans pinschers? Voilà. Ça, c’était quand la star était dans ses bonnes années. (Comprendre: les années 1970.)

Le film a l’air réjouissant et EN PLUS, son protagoniste sera présent. Sans oublier que, attention, il amènera en cadeau aux festivaliers venus le rencontrer moult copies d’un de ses accessoires de choix: un marteau. «Tous les spectateurs en recevront un!» a promis Mitch Davis. Ben LÀ!

I Am Thor

The Visit et Marshland

Isla Minima Una pelicula de Alberto Rodriguez Produccion Atipica
Voilà de la visite qu’on sera content de recevoir: celle du documentaire The Visit, qui a déjà fait sa marque à Sundance et à Hot Docs. En fait, il ne s’agit pas tant d’un documentaire que d’une simulation, a précisé Simon Laperrière, directeur de Camera Lucida, un volet toujours trié sur lui-même (lire: le volet). «Il s’agit haut la main d’un des meilleurs films de Fantasia 2015!» a lancé hardiment le programmateur au sujet de ce long métrage réalisé par Michael Madsen qui explore ce qui arriverait (arrivera) si (quand) un extraterrestre débarquait (débarquera) sur Terre.

Au rayon des curiosités à ne pas manquer, on placera aussi Marshland (en version originale: La Isla mínima), du cinéaste espagnol Alberto Rodriguez. Une œuvre portée par une caractéristique/qualité non négligeable, à savoir qu’elle a raflé 10 prix Goya.

The Visit

Bacon, Kevin

Cop-Car
Un petit murmure d’étonnement ravi a traversé l’assemblée hier quand est tombée la grande annonce: l’incomparable Kev Bacon participera au Festival cette année! Ooooh. Et pas juste dans un film, à l’écran, mais dans la salle, en vrai, juste après, pour répondre aux questions des festivaliers. OOOOOOOH.

L’acteur – osons le qualificatif – culte, sera en vedette dans Cop Car, un thriller réalisé par Jon Watts dans lequel deux jeunes garçons dérobent la voiture d’un vilain, vilain flic qui se lancera à leurs trousses. Un vilain vilain incarné par qui? Vous l’avez deviné.

La soirée en compagnie de l’homme qui sait jouer les méchants comme nul autre sera l’occasion pour les fidèles de s’amuser et de débattre: mais quel est donc le meilleur film avec Bacon? Friday the 13th, souligneront sûrement certains. Footloose (classique), soutiendront mordicus d’autres. On restera avec notre choix de dinosaure, The River Wild. Quoi?

Cop Car