Culture

«The Danish Girl», un sérieux prétendant aux Oscars 2016

Photo: Universal Pictures

Ovationné à la Mostra de Venise, où il était présenté pour la première fois, le film de Tom Hooper semble bien parti pour devenir un candidat redoutable à la prochaine grand-messe du cinéma hollywoodien.

« The Danish Girl » rassemble tous les ingrédients d’un futur gagnant aux Oscars. Et les festivaliers de Venise l’ont tout de suite remarqué en lui accordant une ovation de dix minutes à la fin de sa projection.

Un casting aux petits oignons
Le long-métrage bénéficie avant tout du talent du réalisateur anglais Tom Hooper, remarqué en 2011 avec son drame historique « Le Discours d’un roi ». Ce biopic du roi George VI, incarné par Colin Firth, lui a valu deux prestigieuses statuettes, celle du Meilleur réalisateur et celle du Meilleur film. Deux ans plus tard, le Britannique est de nouveau invité aux Oscars pour son adaptation du roman « Les Misérables », nommée à cinq reprises.

Devant la caméra, Eddie Redmayne réalise une performance rare, celle d’incarner Einar Wegener, premier homme au monde à avoir subi une opération de réattribution sexuelle. L’acteur de 33 ans, qui a déjà tourné pour Hooper dans « Les Misérables », possède encore une belle occasion de recevoir l’Oscar du meilleur acteur, récompense qu’il a déjà reçue en février dernier pour avoir incarné Stephen Hawking dans son biopic « Une merveilleuse histoire du temps ».

Sa partenaire de jeu Alicia Vikander n’est pas en reste puisqu’elle est déjà pressentie par la presse américaine pour décrocher une nomination dans un second rôle. La Suédoise vit actuellement une année décisive avec les sorties prochaines de « Agents très spéciaux : Code UNCLE » de Guy Ritchie (16 septembre), « Adam Jones » avec Bradley Cooper (4 novembre), « Tulip Fever » ou « Une vie entre deux océans », aux côtés de Michael Fassbender.

Le biopic, un genre prisé à Hollywood
Les jurés des Oscars adorent voir la vie de figures historiques ou de personnalités romancée au grand écran. Ce genre est d’ailleurs très souvent récompensé comme l’attestent les statuettes revenues à Eddie Redmayne cette année, à Daniel Day-Lewis dans « Lincoln », Colin Firth dans « Le Discours d’un roi », Sean Penn pour « Harvey Milk », Jamie Foxx pour « Ray » (Charles), Meryl Streep dans « La Dame de fer » ou Marion Cotillard pour « La Môme ».

« The Danish Girl » ajoute en plus un élément très tendance actuellement à Hollywood, le transgendérisme. Déjà évoqué dans les séries « Transparent » d’Amazon et « Orange is the New Black » de Netflix, le thème est cette fois-ci abordé au cinéma, via le peintre danois Einar Weigener. En 1930, cet artiste décide de partir en Allemagne pour subir pendant deux ans une série de cinq opérations afin de devenir une femme.

Le film, qui compte également Amber Heard, Matthias Schoenaerts et Ben Wishaw au casting, sortira sur les écrans américains le 27 novembre. Le public français devra attendre le 20 janvier 2016.

Articles récents du même sujet