Arts et spectacles

Les chansons inédites de Dédé Fortin n’en étaient pas, Radio-Canada s’explique

Photo: Gracieuseté Solodarmo

Cela devait être un évènement tout particulier pour les fans des Colocs et d’André Fortin, mais la fête a vite été gâchée. Après avoir reporté in extremis son émission spéciale qui devait dévoiler des textes inédits du chanteur des Colocs, Radio-Canada a donné plus de précisions sur les raisons qui ont poussé à son annulation: les textes n’étaient pas ceux de Dédé Fortin.

ICI Musique avait abordé dans un court tweet envoyé quelques heures seulement avant la diffusion de l’émission Dédé : des nouvelles de toi «des questionnements sur la paternité des chansons» qui ont conduit à son annulation de dernière minute.

Dans un article publié plus tard en début de soirée, Radio-Canada a révélé que ces textes inédits crédités à l’auteur-compositeur-interprète décédé en 2000 seraient finalement des textes écrits par son ami et ancien colocataire Guy Lapointe. Celui-ci, prévenu la veille par un proche, reconnaît alors dans la liste des titres de l’émission, ses propres chansons, certaines déjà enregistrées et déclarées à la SOCAN.

Ces six titres mis en cause avaient été annoncés comme avoir été «retrouvés dans l’ordinateur» de Dédé. Ces vestiges inespérés ont été réinterprétés pour cette soirée hommage par une dizaine d’artistes actuels comme Mara Tremblay, Émile Bilodeau, Fanny Bloom et d’autres. 

Pour Radio-Canada, la surprise est de taille et la chaîne affirme n’avoir pris connaissance de la véritable origine des chansons que le jour même, après avoir été contactée par M. Lapointe, preuves à l’appui. Selon Radio-Canada, les droits des chansons avaient été cédés en bonne et due forme par la famille Fortin, et notamment par le frère de Dédé, Réal Fortin. 

Contacté hier par Métro en amont de l’annulation de l’émission, le guitariste principal de la formation Les Colocs Michael Sawatzky avait également fait part de doutes sur la paternité de ces textes attribués à Dédé. M. Sawatzky et d’autres membres du groupe mènent depuis plusieurs années un combat juridique contre Réal Fortin sur la propriété intellectuelle et l’héritage des Colocs.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet