Arts et spectacles

Le Festival international Présence autochtone, loin d’être marginal  

Le groupe traditionnel d'Edmonton Chubby Cree sera en spectacle à Présence Autochtone. Photo: Gracieuseté/Présence Autochtone

S’il a été trop longtemps considéré comme un festival marginal à Montréal, le Festival international Présence autochtone, dont la 32e édition se tiendra du 9 au 18 août dans la métropole, est pourtant reconnu hors des frontières québécoises comme un événement d’envergure qui met l’art autochtone de l’avant. 

D’ailleurs, ce festival existe depuis pratiquement aussi longtemps que d’autres, très populaires comme les Francos de Montréal, le Festival Juste pour rire et le Festival international de Jazz de Montréal. 

Or, ce n’est que plus récemment qu’on a commencé à lui accorder une aussi grande importance, souligne le directeur des activités culturelles de Terres en vues, André Dudemaine, qui dévoilait la nouvelle programmation mardi matin. 

«Au siècle dernier, quand on a fondé le festival, c’était un événement quasi confidentiel. Il y avait seulement [deux journalistes] qui parlaient de nous, dit-il. Il n’y avait que ces deux-là pour penser que, quand il y a le mot autochtone, on peut avoir “cinéma” et “art” à côté. Donc, il y a eu une très grande progression». Il doit notamment cette «progression» aux nombreux partenariats qui se sont créés à travers les années.  

À l’international, la perception du festival est très différente de celle qu’on peut avoir localement. «C’est un grand événement pour les populations autochtones. Il y a des gens de partout qui viennent chaque année. […] Les médias [locaux] n’y ont pas toujours accordé d’importance, alors que le siècle dernier, je me souviens, Le Monde diplomatique avait fait un grand article sur nous», mentionne André Dudemaine.  

Programmation pour tous les goûts  

Des concerts de musique, du cinéma, du théâtre, des expositions et même des classes de maître: la programmation de cette 32e édition du Festival international Présence autochtone est riche et éclectique. 

En effet, on y retrouve autant la venue d’artistes de musique classique, comme la soprano inuk Deantha Edmous, que celle du duo musical Chubby Cree, une grand-mère et son petit-fils de 10 ans très populaires sur TikTok. 

Il y a des gens qui actuellement sont dans le repentir pour tourner une page du chapitre antérieur. Nous, nous sommes dans le futur parce que nous ouvrons, avec le sourire de la jeunesse et l’énergie des Tik tokeur, le futur des Premières nations.

André Dudemaine

En plus des concerts sur la scène de la Place des Festivals chaque soir, Présence autochtone accorde une grande place au cinéma dans sa programmation avec de nombreuses projections de films en primeur montréalaise.  

Des activités seront également offertes en continu sur la Place des festivals du 10 au 15 août. Au menu: des chants et des danses de la tradition mohawk, le cirque Tupiq ACT, des tambours de Guyane et d’ici, des kiosques avec des artistes exposants et bien plus encore! 

Six rendez-vous à ne pas manquer 

  • Entrez dans l’univers de la culture et des traditions innues avec À la rencontre de l’Humanité Aidante -Sous confidence de la lumière, un entretien filmé entre la poétesse innue Joséphine Bacon et la chanteuse et comédienne Chloé Sainte-Marie. Les deux femmes abordent entre elles les thèmes de la proche aidance, de la maladie et de la vieillesse. 
Crédit: Gracieuseté/Présence Autochtone

Projeté en continu toute la journée du 10 août de 10 h à 21 h au Théâtre J. Armand Bombardier du Musée McCord. 

  • Le concert Nikamotan MTL, présenté par Musique Nomade, rassemblera des artistes qui sont des voix émergentes actuelles des Premières Nations, dont Sensei H, Naya Ali, Native Mafia Family,  Mikon Niquay Ottawa, Matiu et Scott-Pien Picard. Dans cette 4e édition, on mélange l’indie-folk et le hip-hop, soutenus par les tambours et les chants de pow-wow. 
Crédit: Gracieuseté/Nikamotan

  Le 11 août de 20h30 à 22h à la Place des Festivals, scène Québecor  

  • Chubby Cree, un duo musical formé d’une grand-mère et de son petit-fils de 10 ans, sera en spectacle à Présence Autochtone. Leur premier single, Rock Your World, est devenu viral (avec plus d’un million de vues) après une prestation inoubliable avant  un discours de la militante écologiste Greta Thunberg.  

Le 11 août de 20h00 à 20h30 à La place des Festivals, scène Québecor 

  • Le concert Quelques part et autres lieux alliera poésie et musique contemporaine. Présenté par Terres en vues, Forestare et le Nouvel Ensemble Moderne (NEM), ce spectacle aura également comme invitée d’honneur la soprano inuk Deantha Edmunds. Cette dernière interprétera, avec Lorraine Vaillancourt au pupitre, des poèmes en innu-aimun de la  célèbre Joséphine Bacon.  

Le 14 août à 19h à l’auditorium BAnQ 

  • Assistez à la pièce de théâtre autobiographique Uteï, récit d’un survivant, écrite et interprétée en innu et en français, par Omer St-Onge de Maliotenam. Auteur, trappeur, chasseur, pêcheur en haute mer, ce dernier est l’un des survivants des pensionnats autochtones. Le synopsis de la pièce est celui de son parcours: de son enfance sur le territoire avec sa famille, en passant par les pensionnats, jusqu’à aujourd’hui.   
Crédit: Gracieuseté/Présence Autochtone

Le 15 août à 20h30 sur la place des Festivals, scène Québecor  

  • Le projet Voies Parallèles est d’abord un podcast documentaire à vocation sociale et collective qui veut éduquer les Allochtones sur la pluralité des réalités des Premières Nations au Québec et leur donnant des outils concrets. L’exposition Voies Parallèles vulgarise et illustre les thématiques principales des épisodes du balado, notamment la gouvernance et le leadership en contexte autochtone, le droit à l’autodétermination des peuples autochtones, le territoire et la sécurisation culturelle. 

À la Maison du développement durable du 1er au 28 août 2022 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet