Lou-Adriane Cassidy, artiste de l’année au GAMIQ

Au Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ), qui a eu lieu dimanche soir, l’autrice-compositrice-interprète Lou-Adriane Cassidy a été sacrée artiste de l’année.
Au Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ), qui a eu lieu dimanche soir, l’autrice-compositrice-interprète Lou-Adriane Cassidy (lors d’un concert en septembre dernier sur la photo) a été sacrée artiste de l’année. Photo: Denis Germain

Si vous cherchez une idée d’étrenne destinée à un.e passionné.e de musique québécoise pour les Fêtes, permettez-nous une suggestion amicale : un concert (sûrement à prix doux, de surcroît) de l’un.e des artistes salué.e.s au Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ), qui a eu lieu dimanche soir dans La Petite-Patrie.

C’est Lou-Adriane Cassidy qui est repartie avec le Lucien de l’artiste de l’année, forte de son remarquable album Lou-Adriane Cassidy vous dit : Bonsoir. L’autrice-compositrice-interprète, déjà emblème de l’effervescente scène musicale de Québec, se démarque notamment par ses prestations ardentes qui auront galvanisé les salles de la province entière cette année, sans compter d’importants festivals comme La Noce, le Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue et Le Festif de Baie-Saint-Paul.

Ce deuxième opus, paru il y a un peu plus d’un an, était également en lice pour le Lucien de l’album rock de l’année, qu’aura remporté Gros Mené, formation des vétérans du Lac-Saint-Jean Olivier Langevin et Fred Fortin, grâce à l’album Pax et Bonum.

L’extravagante Lydia Képinski, qui a proposé le printemps dernier son second effort, le bijou pop Demain, est montée victorieuse à deux reprises sur la petite scène du Théâtre Plaza, remportant le prix de l’album pop de l’année et celui du vidéoclip bling-bling (pour MTL me déteste).

Ambiance de party

Le GAMIQ célèbre le meilleur des albums et des EP de musique émergente ou alternative du Québec en faisant honneur à la pluralité des styles musicaux et à leurs déclinaisons (indie-pop, indie-rock, post-punk, expérimental, etc.) ainsi qu’à la créativité des vidéoclips (qui mériteraient pratiquement leur propre gala).

Cet événement, qui en était à sa 17e édition, souligne également le rôle crucial des salles de spectacle, des festivals, des étiquettes de disques et des médias, entre autres, dans la diffusion de la musique locale.

Le GAMIQ a beau contenir le mot « gala » dans son nom, c’est un party décontracté dont l’ambiance relève plus du concert que de la cérémonie solennelle — à quel autre gala verriez-vous un présentateur de prix (Benoît Poirier du band rock Jesuslesfilles) boire un shooter de tequila en reniflant le sel et en se mettant du citron dans les yeux avant de décerner un prix?

Parenthèse cocasse, bien que la soirée, qui était dédiée à feu Karim Ouellet, se soit déroulée en présence majoritairement d’artistes, d’acteurs et d’actrices de l’industrie musicale, l’animatrice de la soirée, Émilie Rioux de CHYZ 94,3 FM, a tout de même exhorté la foule à déclamer en chœur : « vos gueules! » pour (espérer) faire taire la clameur dans le fond de la salle.

En tout, une douzaine d’artistes ont offert une prestation : Ping Pong Go, Tamara Weber, zouz, Miels, N0rth, Q052, Narcisse, Pataugeoire, Lionel Groove, Bolduc Tout Croche et Hugo Blouin, en plus du guitariste émérite René Lussier, dont l’œuvre a été honorée.

Alors, si vous aviez envie d’offrir une sortie musicale à un être cher, pourquoi ne pas puiser parmi les shows des lauréat.e.s (et de tous les artistes en lice) du GAMIQ 2022?

Lauréat.e.s du GAMIQ

Artiste de l’année : Lou-Adriane Cassidy

Révélation de l’année : Tamara Weber

Espoir 2023 : Bibi Club

Album rock : Gros Mené – Pax et Bonum

EP rock : Elephant Stone – Le voyage de M. Lonely dans la lune

Album folk : Mon Doux Saigneur – Fleur de l’âge

EP folk : Natasha Kanapé – Nui Pimuten

Album pop : Lydia Képinski – Depuis

EP pop : Clay and Friends – AGUÀ

Album rap/hip hop : Naya Ali – Godspeed: Elevated

Album indie-rock : Choses Sauvages – Choses Sauvages II

EP indie-rock : Allô Fantôme – Allô Fantôme

Album/EP électro : Super Plage – Électro-vacances

Album/EP experimental : Ping Pong Go – Ping Pong Go

Album/EP post-punk / post-rock : Yoo Doo Right – A Murmur, Boundless to the East

Album/EP métal : BARF – Région sauvage

Album/EP punk : Fuck Toute – Coké Computer

Album/EP jazz : Jazz Street Boyz – JSB3

Album/EP monde : Le Winston Band – Enwèye à Lafayette

Album/EP trad : Les Tireux d’Roches – Tapiskwan Sipi

Album/EP country : Ben Claveau – La route est longue jusqu’au top

Album/EP hors Québec : Les Hôtesses d’Hilaire – Pas l’temps d’niaiser

Festival : La Noce

Salle de spectacles : Pantoum

Étiquette de disques : Secret City Records

Une infolettre l’fun? Abonnez-vous à celle du Week-end pour voir!

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.