Soutenez

Sur vos écrans…«Mères parallèles», «Perdre Mario» et d’autres

Penélope Cruz dans «Mères parallèles» Photo: Sony Pictures

Cette semaine sur vos écrans, on vous conseille les films Mères parallèlesPedre Mario, Conduis mon char et d’autres.

(1): Chef d’oeuvre, (2): Remarquable, (3): Très bon, (4): Bon, (5): Moyen, (6): Médiocre, (7): Minable


Clerk

(4): Bon

Réalisé par Malcolm Ingram | États-Unis | Documentaire

C’est quoi ? Après avoir fait sensation en 1994 avec son premier film, CLERKS, jalon du cinéma indépendant américain, Kevin Smith a poursuivi une carrière atypique, suivie avec ardeur par sa base de fidèles supporteurs sur Internet.

C’est comment ? Vieil ami de Kevin Smith, Malcolm Ingram (TAIL LIGHTS FADE, SMALL TOWN GAY BAR) en brosse un portrait forcément élogieux et partial, mais truffé d’anecdotes savoureuses, livrées avec candeur par son attachant sujet. Le montage alerte dynamise une alternance classique de témoignages et de documents d’archives.

En vidéo sur demande.

Conduis mon char (Drive my car)

(3): Très bon

Réalisé par Ryusuke Hamaguchi | Japon | Drame | Mettant en vedette Hidetoshi Nishijima, Toko Miura, Masaki Okada

C’est quoi ? Au fil de trajets en voiture, les conversations entre un metteur en scène de théâtre endeuillé et la chauffeuse qu’on lui a assigné prennent un tour plus intime.

C’est comment ? Partant d’une nouvelle de Haruki Murakami, le Japonais Ryusuke Hamaguchi (ASAKO I & II, HAPPY HOUR) déroule trois heures de raffinement et de délicatesse, dans un récit conversationnel entremêlant le deuil, la création artistique, la libération de la parole. Au coeur de ce film, un message essentiel: l’art guérit, l’art sauve des vies.

En salle.

Mère parallèles (Madres Paralelas)

(4): Bon

Réalisé par Pedro Almodovar | Espagne | Drame | Mettant en vedette Penélope Cruz, Milena Smit, Israel Elejalde

C’est quoi ? Au lendemain de leur accouchement survenu le même jour, dans la même maternité madrilène, les destins d’une photographe célibataire et d’une adolescente vivant chez sa mère se soudent de manière inattendue.

C’est comment ? Grand amoureux des femmes et des mères, Pedro Almodovar amalgame l’une et l’autre dans cette variation inspirée mais imparfaite sur des thèmes qui lui sont chers depuis VOLVER. La grammaire et les décors, impeccablement expressifs, servent un scénario verbomoteur qui prend (trop) son temps et ne laisse rien au hasard de l’interprétation.

En salle.

On est fait pour s’entendre

(4): Bon

Réalisé par Pascal Elbé | France | Comédie sentimentale | Mettant en vedette Pascal Elbé, Sandrine Kiberlain, François Berléand

C’est quoi ? Nouvellement équipé de prothèses auditives, un professeur de lycée divorcé s’éprend de la soeur de sa voisine, veuve depuis un an et mère d’une fillette emmurée dans le silence, avec qui elle prévoit retourner s’installer en province.

C’est comment ? S’inspirant de ses propres troubles auditifs, Pascal Elbé (TÊTE DE TURC) met de l’avant le côté résolument positif du handicap surmonté dans cette comédie parfois prévisible, néanmoins tissée de quiproquos délicatement amenés et fortifiée par une trame sonore ingénieuse. Sandrine Kiberlain est attachante, comme toujours.

En salle.

Pedre Mario

4): Bon

Réalisé par Carl Lablanc | Canada | Documentaire

C’est quoi ? En mai 2015, Mario, le meilleur ami du réalisateur Carl Leblanc, s’enlève la vie après avoir déménagé à Québec, laissant ses proches et sa famille dans l’incompréhension totale. Muni du journal intime du défunt, le cinéaste tente de comprendre son geste.

C’est comment ? Carl Leblanc (LE COMMUN DES MORTELS) propose des pistes de réflexion sur les moyens de prévention du suicide au fil d’un récit empathique, ponctué de poignantes interventions, entre colère, culpabilité et douleur. Les passages stylisés en noir et blanc rehaussent une réalisation modeste, en mode téléreportage.

En salle.

Slalom

Réalisé par Charlène Favier | France | Drame psychologique | Mettant en vedette Noée Abita, Jérémie Renier, Marie Denarnaud.

C’est quoi ? Participante à un programme de ski études dans les Alpes, une recrue douée, âgée de quinze ans, subit la pression psychologique et les avances sexuelles de son entraîneur, qui la prépare en vue des qualifications nationales aux prochains Jeux olympiques.

C’est comment ? Charlène Favier a puisé dans ses expériences de sport études à l’adolescence la matière de ce dérangeant premier long métrage. D’une actualité brûlante, le récit dénonce crûment des abus inacceptables, au fil d’une réalisation de proximité, aux plans hivernaux savamment composés. Noée Abita (AVA, GENÈSE) est énergique, nuancée et totalement habitée par son personnage.

Dimanche 22h sur Télé-Québec.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.