ÉLECTIONS - BOURRASSA

Dubourg «déçu», mais à la défense de Trudeau

Dubourg «déçu», mais à la défense de Trudeau
Photo: Archives TC MédiaLe député libéral Emmanuel Dubourg se dit «déçu», mais pardonne à son chef Justin Trudeau dans l'épisode de Blackface.

Le député sortant de Bourassa et candidat libéral, Emmanuel Dubourg, s’est dit «déçu» en voyant les images et vidéo du premier ministre sortant, Justin Trudeau, arborant le brownface et le blackface, révélées hier par différents médias. Il a toutefois été satisfait des réponses de M. Trudeau à la suite d’une conversation téléphonique personnelle avec lui.

«C’est vrai que quand on parle de blackface, ça peut avoir une certaine connotation, il y a un historique dans tout ça, soulève M. Dubourg, en entrevue téléphonique. Mais ce qu’il faut se dire, c’est qu’aujourd’hui, des gestes comme tels sont totalement inacceptables. Il a dit qu’il aurait dû savoir qu’il ne devait pas faire ça. Son attitude était claire. Il prend la responsabilité.»

Bilan

M. Dubourg croit que cet incident ne devrait pas voiler le bilan de Justin Trudeau auprès des communautés noires. «Pour moi, Justin Trudeau et un allié de toutes les communautés noires. C’est un gars que je connais personnellement depuis avant même son saut en politique. Il a toujours été à nos côtés.»

M. Dubourg met de l’avant les gestes qu’a posés le premier ministre pour soutenir ces communautés. « Il a consacré des budgets importants pour la santé mentale des noirs, pour une stratégie antiraciste, tient-il à souligner. Il y a des organismes dans Bourassa qui ont reçu des subventions pour ces programmes-là. Je peux vous confirmer qu’il n’y a aucun autre premier ministre du Canada qui a réalisé autant pour toutes les communautés noires en quatre ans. »

Originaire d’Haïti, Emmanuel Dubourg a immigré au Québec en 1974. Il fût élu député de Bourassa pour le Parti libéral du Canada en 2013, puis en 2015.