ÉLECTIONS - BOURRASSA

Konrad Lamour: un engagement à long terme

Konrad Lamour: un engagement à long terme

Naturel défenseur des droits des travailleurs, Konrad Lamour pense à long terme dans sa campagne pour le NPD dans Bourassa. Son saut en politique s’inscrit en continuité dans un combat contre le gouvernement Trudeau qu’il a amorcé il y a plus de trois ans.

Âgé de 39 ans et originaire de Gatineau, Konrad Lamour a grandi à Ottawa dans une famille d’origine haïtienne. Durant son enfance, il passe des mois d’été entiers chez sa tante de Montréal-Nord. Il estime donc avoir une bonne connaissance de la circonscription de Bourassa.

Après avoir emménagé à Montréal en 2007 pour faire ses études en cinéma, M. Lamour devient vulgarisateur scientifique au Centre des sciences de Montréal, poste qu’il occupe encore après 11 ans.

Un conflit de travail marquant

Ces années ont toutefois été marquées en 2016 par un conflit de travail de plus de cinq mois entre la Société du Vieux-Port de Montréal, organe fédéral, et le Syndicat des employé-e-s du Vieux-Port de Montréal pour lequel M. Lamour était alors président. La principale revendication du syndicat était de faire grimper le salaire de base de tous les employés à 15$. Le NPD souhaite faire passer le salaire minimum à 15$ de l’heure.

« On n’a pas senti ce gros coup de pouce pour la classe moyenne qu’avaient promis les Libéraux », dit M. Lamour.
Ce ressentiment politique a convaincu M. Lamour de « poursuivre son combat contre Justin Trudeau » en se présentant pour le parti qui représente le plus ses valeurs.

Bâtir des piliers néodémocrates

Se disant « réaliste », Konrad Lamour ne croit pas « extraordinaires » les chances qu’il a d’être élu député de Bourassa, circonscription libérale depuis plus de vingt ans. Il voit plutôt sa candidature comme le début d’une implication politique à long terme dans le comté.

M. Lamour a déjà en tête les prochaines élections. Il affirme vouloir « bâtir des piliers » dans la circonscription durant les quatre prochaines années.

La première priorité du néodémocrate est la construction de 8200 logements sociaux à Montréal dont la majorité sera à Montréal-Nord et à Parc-Extension.

M. Lamour souhaite également que soit mise en place la réforme du mode de scrutin omise par le gouvernement Trudeau.