Soutenez

30% des travailleurs accepteraient un plus petit salaire en échange de voyages d’affaires

Photo: Getty Images/iStockphoto

Une nouvelle étude réalisée par Booking.com montre que 30% des travailleurs accepteraient un plus petit salaire si leur emploi leur permettait de voyager plus.

En effet, les travailleurs d’aujourd’hui, ceux qui aiment travailler «avec un latté et un ordinateur portable», ont envie de bouger, de voir le monde. Ces travailleurs modernes aiment trouver le juste milieu entre travail et plaisir, créant ainsi le mot «bleisure (business+leisure)».

Ils aiment tellement voyager qu’ils sont prêts à faire des compromis côté salaire avec leur employeur afin d’avoir plus de flexibilité pour voyager.

De plus, cette étude révèle que 49% des travailleurs partis en voyage d’affaires ont allongé leur séjour une fois sur place, afin de visiter la ville ou le pays où ils sont venus travailler.

Si London, Paris et Francfort sont encore les destinations les plus fréquentées par les voyages d’affaires, certaines destinations sont de plus en plus populaires.

Voici les 10 destinations montantes des voyages d’affaires:

Bouton-vert_01Shanghai

Bouton-vert_02Tokyo

Bouton-vert_03Bangkok

Bouton-vert_04Guangzhou

Bouton-vert_05New York

Bouton-vert_06Budapest

Bouton-vert_07Singapore

Bouton-vert_08Hong Kong

Bouton-vert_09Prague

Bouton-vert_10Amsterdam

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.