Formation et emplois

Génie informatique en temps de crise: les entreprises s'arrachent les stagiaires

Stéphane Rolland - Métro

Les ingénieurs en informatique ne risquent pas de manquer de travail au cours des prochaines années, puisque la société est de plus en plus informatisée. Les diplômés dans ce domaine bé­néficieront donc d’une solide protection contre les aléas de l’économie, selon Michel Dagenais, directeur du département de génie informatique à Polytech­nique.

«Les entreprises veulent profiter des avancées technologiques pour améliorer la qualité de leurs services et augmenter leur productivité, constate M. Dagenais. Même si certaines industries souffrent de la crise économique, d’autres solliciteront, malgré tout, les services de nos diplômés.»

L’engouement des entreprises pour les finissants en génie informatique ne faiblit pas malgré le ralentissement de l’activité économique. «Nous avons un taux de placement qui avoisine les 100?%, explique M. Dagenais. Nous recevons environ 10 demandes de stage pour chaque étudiant. Les entreprises s’arrachent les stagiaires. Alors, même si la demande baisse, on peut imaginer qu’il restera encore plusieurs débouchés.»

Bien qu’il ait lui-même trouvé un emploi dès sa sortie de l’école, Jean-François Blanchard-Dionne, diplômé de Polytech­nique en 2008, met un bémol aux prédictions optimistes de son ancien directeur de programme. «Je parle avec mes anciens camarades de classe et il y en a tout de même certains qui éprouvent de la difficulté à trouver du travail.»

Quatre ans, minimum
Le baccalauréat en génie informatique dure quatre ans. Il inclut au moins un stage obligatoire et rémunéré. La majorité des établissements offrent la possibilité de réaliser une partie de la formation à l’étranger.

Ce programme mène également à la maîtrise en génie informatique, mais l’offre d’emploi pour  les finissants est si élevée que les études de deuxième cycle sont peu courues. «Nous sommes victimes de notre succès, puisqu’à peine 10 % de nos étudiants choisissent de se rendre jus­qu’à la maîtrise», constate M. Dagenais.

Pour suivre le baccalauréat en génie informatique, il faut avoir effectué un DEC en science nature ou une technique dans un domaine connexe. Le programme s’adresse aux personnes curieuses qui aiment la logique.

Loin du stéréotype répandu du nerd timide et solitaire, ceux qui exercent cette profession ont également besoin d’une bonne dose d’entregent. «Vous devez être en mesure de discuter avec vos clients afin de répondre à leurs besoins, explique M. Dagenais. De plus, le travail en équipe est fréquent dans ce métier.»

Articles récents du même sujet