Formation et emplois

Le gel des embauches et des salaires tire à sa fin

Alors que la crise économique perd de sa force, les entreprises canadiennes commencent à prévoir lever le gel des embauches ou des salaires au cours des prochains mois, selon la firme de services-conseils Watson Wyatt. Parmi les entreprises canadiennes qui ont gelé les embauches durant la crise, 35 % prévoient annuler cette mesure d’ici 12 mois, tandis que près de la moitié d’entre elles (49 %) ne savent pas quand elles le feront.

Pour ce qui est des entreprises qui avaient gelé les salaires, plus de la moitié d’entre elles (53 %) ont l’intention d’annuler cette mesure d’ici 12 mois; toutefois, 21 % d’entre elles ne savent pas quand elles le feront. Le sondage a été mené en septembre dernier auprès de 72 employeurs canadiens. «Alors que les entreprises avancent précautionneusement vers la reprise, elles continueront d’annuler bon nombre de changements apportés plus tôt dans l’année à leurs programmes de ressources humaines pour faire face à la crise, ainsi que certaines réductions à leurs programmes de rémunération et d’avantages sociaux», déclare Richard Bougie, Directeur, Développement des affaires et marketing de Watson Wyatt.
 
Des conséquences positives
Nul doute cependant que cette récession aura des effets durables sur la main-d’Å“uvre, ajoute le directeur. Et ce ne sont pas seulement des conséquences négatives qui sont à prévoir. «Puisque tant de changements touchent directement les travailleurs, de nombreuses entreprises augmentent leurs efforts en matière de communication et accroissent les occasions de formation et de perfectionnement offertes à leurs employés afin de favoriser le renouvellement de leur engagement», affirme M. Bougie.

En effet, 57 % des entreprises participant au sondage ont mentionné qu’elles prévoient augmenter leurs efforts en matière de communication afin de gérer les contrecoups associés aux changements apportés aux programmes de RH et, ainsi, de maintenir la productivité des employés.  «Les entreprises disposées à prendre dès maintenant les mesures nécessaires pour maintenir l’engagement de leurs employés sont susceptibles de mieux tirer leur épingle du jeu dans la chasse au talent à l’avenir», conclut Richard Bougie.

Articles récents du même sujet