Formation et emplois

Lumière sur les emplois les mieux payés

Dans son enquête sur la rémunération globale au Québec en 2008, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a publié le nom des métiers les plus payants : avec un salaire annuel moyen de 101 822 $ par année, les notaires, les juges et les avocats se hissent au haut de l’échelle, suivis des directeurs de différents secteurs (services administratifs, communications, services, marketing, publicité, transports, arts…) qui se partagent des salaires annuels moyens de 83 400 $ à 96 841 $.

Ces résultats ne suscitent pas de grande surprise si l’on considère que les métiers de la gestion et de la direction ont toujours été payants. Une tendance qui en appelle une autre. «On observe souvent que plus le niveau de scolarité est élevé, plus le revenu l’est aussi», remarque Richard Legris, représentant du Centre d’étude sur l’emploi et la technologie (CETECH), une unité reliée à Emploi Québec. «Les métiers les mieux payés sont souvent des professions autonomes ou libérales, qui ne subissent pas de normes strictes de prix souvent édictées par les conventions collectives, comme les médecins, les avocats et les notaires…», explique-t-il.

Richard Legris met toutefois en garde contre la difficulté d’interpréter les revenus annuels moyens, «qui constituent une moyenne et ne tiennent compte ni du salaire d’entrée sur le marché du travail ni de l’expérience ou des primes».

D’importants écarts
De très grands écarts sont ainsi observables au sein d’une même profession. En témoignent les salaires annuels moyens perçus par les avocats, qui s’échelonnent de 40 000 $ à 400 000 $ par année.

Nathalie Lors, conseillère en transition professionnelle et ex-recruteuse, estime que la rémunération dépend du secteur d’activité et de l’expérience acquise. «Avec un haut salaire, on achète généralement un niveau de compétences, mais aussi un tissu de relations et de clients, ainsi que des qualités comme le sens des affaires, voire parfois le nom d’une personne reconnue publiquement pour ses compétences.»

Plus généralement, la forte rémunération est aussi liée à une rareté sur le marché du travail.
«Dans plusieurs professions très pointues, où il est possible de travailler de manière autonome, on doit rendre les offres très alléchantes, car certaines personnes ne veulent pas abandonner leur liberté», fait valoir Nathalie Lors. 

Si l’on trouve quelques jeunes loups au sommet de l’échelle salariale, la plupart des personnes les mieux payées ont entre 40 et 50 ans et ont complété un diplôme universitaire, voire une spécialisation dans un domaine pointu.

Contrairement aux idées reçues, les rémunérations les plus hautes ne se trouveront pas forcément dans des secteurs en vogue, comme l’environnement, «car tout dépend de la demande du marché, résume Mme Lors. Certaines personnes s’attendent à un haut niveau de rémunération parce qu’elles possèdent les diplômes requis. Mais obtenir un haut salaire, ça ne va pas de soi. C’est souvent une récompense pour les efforts consentis.»

Au palmarès…

Selon le service Information sur le marché du travail (IMT) d’Emploi Québec :

  • Juges (175 000 $/an)
  • Médecins spécialisés (172 000 $/an)
  • Omnipraticiens (140 000 $/an)
  • Dentistes (137 000 $/an)
  • Cadres supérieurs en services financiers (118 000 $/an)
  • Pharmaciens (114 000 $/an)
  • Avocats et notaires (110 000 $/an)
  • Cadres supérieurs en commerce et production de biens (de 96 000 $ à 103 000 $/an)
  • Pilotes et navigateurs (94 000 $/an)
  • Spécialistes du contrôle de la circulation aérienne (93 000 $/an)
  • Gestionnaires de la fonction publique (91 000 $/an)

Selon l’Institut de la statistique du Québec :

  • Directeur de services en génie, architecture, sciences naturelles, informatique (101 822 $/an)
  • Juge, avocat, notaire (96 841 $/an)
  • Directeur des services administratifs (95 882 $/an)
  • Directeur des services des communications (90 946 $/an)
  • Directeur de fabrication et services (90 012 $/an)
  • Directeur des services protection (88 771 $/an)
  • Directeur des ventes marketing et publicité (86 273 $/an)
  • Directeur de la construction et des transports (85 655 $/an)
  • Directeur des services financiers et aux entreprises (84 516 $/an)
  • Directeur des arts, de la culture, des sports et des loisirs (83 400 $/an)

Dans le monde…

Les 10 professions les mieux payées au monde (en dollars canadiens), selon le site Jetsetmagazine.com :

  • Conseiller d’administration (390 000 $/an)
  • Médecin (184 000 $/an)
  • Courtier (broker) (179 000 $/an)
  • Directeur de société (179 000 $/an)
  • Fonctionnaire (161 000 $/an)
  • Pilote d’avion (137 000 $/an)
  • Consultant financier (117 000 $/an)
  • Avocat (115 000 $/an)
  • Policier (115 000 $/an)
  • Directeur du marketing (112 000 $/an)

Articles récents du même sujet