Formation et emplois

Vers des hausses de salaire

Alors que la récession semble tirer à sa fin, les départements des ressources humaines pensent déjà à leur stratégie en vue de la reprise économique, indique un nouveau sondage.

Selon un sondage Robert Half Finance et Compta­bilité, près du quart des cadres supérieurs interrogés (22 %) ont indiqué qu’ils prévoient embaucher du personnel supplémentaire une fois l’économie relancée, et une proportion égale (22 %) ont déclaré qu’ils prévoient hausser le salaire des employés actuels. Par ailleurs, 20 % des répondants ont affirmé qu’ils prévoient investir dans la formation des employés.

«À mesure que leur situation s’améliorera, les entreprises devront embaucher un nombre croissant de professionnels qualifiés qui participeront aux projets ayant été reportés pendant la récession, a indiqué par voie de communiqué Kathryn Bolt, présidente des activités canadiennes de Robert Half Finance et Comptabilité. Les entreprises devront rebâtir leurs équipes afin de pouvoir tirer profit des possibilités futures et de se doter des moyens de poursuivre leur croissance.»

Parmi les autres réponses reçues, on trouve dans l’ordre : la hausse ou le rétablissement des primes (14 %) et l’amélioration des avantages sociaux (6 %).

Mme Bolt a aussi souligné que les employeurs doivent diriger leurs investissements vers des secteurs qui profitent à leurs effectifs actuels, afin de réduire les risques de perdre leurs meilleurs éléments. «Il faut récompenser les employés pour la charge de travail accrue qu’ils ont assumée pendant la période difficile, a-t-elle ajouté. Si elles ne sont pas en mesure de hausser les salaires, les entreprises peuvent utiliser d’autres moyens pour témoigner leur gratitude à leurs employés, par exemple leur offrir des jours de congé additionnels ou permettre le télétravail.»

Ce sondage a été réalisé par un cabinet de recherche indépendant au moyen d’entrevues téléphoniques auprès de 100 cadres supérieurs au Canada.

Articles récents du même sujet