Formation et emplois

Prévisions dans le domaine du jeu électronique pour 2010: près d'un millier de postes à pourvoir

Techno Compétences vient de publier son tout dernier bilan de l’emploi dans l’industrie du jeu électronique. On y prévoit 900 nouveaux postes d’ici 2010, une nouvelle qui réjouira les jeunes qui aspirent à une carrière dans ce secteur dynamique.

Ces excellentes perspectives surprennent, considérant les manchettes récentes. Un article de l’Associated Press indiquait dernièrement que les ventes de consoles et de jeux électroniques avaient diminué d’environ 15 % au mois d’août, la sixième diminution en autant de mois. Le secteur a subi les contrecoups de la faiblesse de la consommation aux États-Unis. Dans ces circonstances, les entreprises auraient pu retarder le développement de nouveaux jeux et réduire leurs embauches.

Le jeu électronique demeure cependant un des divertissements les moins dispendieux, ce qui l’aide à conserver sa vigueur. De plus, les téléphones intelligents et les divers appareils 3G présentent une toute nouvelle plateforme de développement, qui commence à peine à être exploité.

La récession tirant également à sa fin, il n’est donc pas surprenant que les acteurs dans le monde du jeu électronique se montrent optimistes. Au Québec, Techno Compétences prévoit une croissance de l’industrie de 14?% d’ici juin 2010. D’ici 2011, le nombre d’emplois devrait y avoir augmenté de 10 %.

39 entreprises sondées
Ce bilan a été produit après une enquête auprès de 39 entreprises, surtout dans la région de Montréal. Selon l’un des constats principaux de l’étude, alors qu’elles éprouvent déjà de la difficulté à recruter des programmeurs, ces entreprises devront en embaucher 200 de plus en 2010. Elles rechercheront surtout des diplômés universitaires en sciences de l’informatique, en génie logiciel et en génie informatique.

Il s’agit de postes qui intéresseront ceux qui désirent relever d’importants défis technologiques. Il faudra non seulement maîtriser une technologie de pointe (3D, Java, Flash, programmation graphique, développement de serveurs), mais aussi savoir utiliser ces connaissances en fonction des particularités de chaque projet.

Les créateurs sont aussi difficiles à recruter. Les entreprises rechercheront des spécialistes de l’animation 3D, du design et de l’illustration. Une formation collégiale ou universitaire pertinente est normalement exigée.

Gestionnaires recherchés

Finalement, l’industrie a également besoin de gestionnaires de projet et d’experts de la vente et du marketing. Les directeurs artistiques sont également en demande. Ce sont eux qui coordonnent le travail de tous les autres créateurs (animateurs, techniciens du son, etc.) et qui s’assurent de la qualité visuelle du jeu.

Les possibilités d’emploi sont nombreuses et il peut s’avérer difficile de s’y retrouver. Le site internet macarriereenjeux.com décrit les divers métiers du jeu électronique et leurs exigences. On y trouve aussi une liste de toutes les formations pertinentes, selon les régions du Québec.
À?noter que certaines formations sont offertes seulement par le Campus Ubisoft, surtout celles qui préparent aux fonctions de réalisateur de niveaux et de modeleur.

Articles récents du même sujet