Formation et emplois

Un Suédois à la recherche de la simplicité volontaire se retrouve à la tête d'une entreprise rapportant 31 M$

Om Moksha­nanda, autrefois Jonathan Hellbom, a choisi de tourner le dos aux possessions matérielles et s’est rendu en Inde à la recherche de la simplicité volontaire. Devenu moine dans l’Himalaya, il a découvert une version du célèbre lit de fakir. Rentré en Suède pour manufacturer une adaptation moderne de l’objet, il peut aujourd’hui méditer sur des ventes rapportant environ 31 M$.

M. Hellbom, qui a depuis lancé son matelas Shakti aux États-Unis, avoue l’avoir fait pour aider les gens. «J’ai toujours été un altruiste, explique-t-il. Je travaillais comme massothérapeute et guérisseur, mais j’avais l’impression que ce n’était pas assez. C’est pourquoi j’ai créé ce matelas. Main­tenant, les gens peuvent s’aider eux-mêmes.» Métro s’est entretenu avec ce moine homme d’affaires.

Pourquoi avez-vous quitté votre famille et vos amis pour partir en Inde?

Je cherchais quelque chose de plus grand; davantage d’harmonie. Je voulais laisser le monde matériel derrière et c’est pourquoi je suis devenu moine dans l’Himalaya. J’habitais dans une hutte dans les montagnes, près d’un verger. C’était incroyablement beau.

Aujourd’hui, votre compagnie rapporte quelque 31 M$. Est-ce vraiment non matériel?
Je ne suis pas attaché à l’argent. Ça ne me rend pas heureux. Je ne peux pas comprendre pourquoi les gens veulent tant avoir de l’argent. Je n’ai pas fait tout ça pour m’enrichir.

Et qu’avez-vous récolté dans toute cette affaire?
Bien sûr, c’est bien d’avoir un salaire. Parfois, je m’oblige à m’acheter des vêtements ou un iPod, par exemple, mais la plupart du temps, je ne sais pas quoi faire de mon argent.

Pourquoi avez-vous changé de nom?
Nos noms nous limitent. Nous les portons toute notre vie et ils nous identifient, même s’ils
ne signifient rien. J’ai choisi ce nom, Om Mokshananda, parce que ça veut dire «liberté totale» ou «unité totale».

Quel conseil donnez-vous à ceux qui aspirent au nirvana?
Regardez à l’intérieur [de vous] et faites votre chemin. Aucune autre personne n’est plus importante. Écoutez-vous.

Articles récents du même sujet