Formation et emplois

De la discussion au véritable dialogue

Comment les mem­bres de votre équipe s’expriment-ils durant vos rencontres? J’espère au moins qu’ils ne sont pas muets et que chacun est invité à s’exprimer. Mais ensuite, que se passe-t-il? Tout dépend de l’intention et de l’ouverture de chacun. À ce sujet, on peut répartir les gens en deux clans.

Il y a premièrement les tenants de la discussion. Ceux-ci n’ont qu’un objectif : communiquer leur point de vue afin que tous le comprennent. Pour y arriver, les tenants de la discussion expliqueront, raconteront, prouveront leurs dires et encourageront la prise de décision. Ils sont là pour vendre leur point de vue.

Ces comportements ne sont pas mauvais. C’est une compétence importante de pouvoir s’exprimer de manière à être compris. Mais peut-on aller plus loin? Arrivent les tenants du véritable dialogue. Ceux-ci souhaitent également être bien compris, mais, en plus, ils ont pour objectif de comprendre le point de vue des autres. En conséquence, au lieu de se présenter à la réunion avec l’attitude «prouve-moi que tu as raison», ils sont davantage enclins à opter pour une attitude «Aide-moi à mieux comprendre».

La différence entre ces deux attitudes, c’est l’ouverture d’esprit, c’est-à-dire la capacité d’être ouvert, d’entrée de jeu, à la possibilité que ce soit l’autre qui ait raison. Les recherches ont démontré que la recherche du véritable dialogue caractérise les équipes performantes. Et comment reconnaît-on ces équipes? Le premier indice, c’est l’abondance de questions visant la compréhension. Vous savez, ces «pourquoi en es-tu venu à cette conclusion?» ou ces «Quel impact cela aurait-il?», suivis d’une belle écoute et de partage.

Vous souhaitez atteindre ce niveau de performance dans votre équipe? Commencez par donner l’exemple. Présentez-vous avec le bon état d’esprit. Vous êtes là pour proposer votre point de vue afin de découvrir s’il s’agit de la proposition optimale. Pour ce faire, arrivez curieux, désireux de comprendre ce qui se passe dans la tête des autres et prêt à accepter le fait qu’ils ont peut-être raison.

Ensuite, suggérez à ceux qui affichent peu d’ouverture d’esprit qu’il pourrait être intéressant de comprendre les positions de tous afin de prendre une meilleure décision. Vous pouvez même photocopier cette chronique et l’afficher dans la salle des em­ployés… Ce n’est pas parce que des mots sont prononcés qu’une réelle communication est en cours. Le dialogue implique bien plus un échange d’idées et de sens qu’un simple échange de mots.

Articles récents du même sujet