Formation et emplois

Le succès par le tutorat

Fondé il y a quatre ans, Succès Scolaire, qui offre de l’aide tutorielle à des jeunes du primaire au collégial partout au Québec, vient de passer le cap des 3 000 élèves accompagnés vers la réussite scolaire. Métro s’est entretenu avec le président de Succès Scolaire, Benoit Archambault.

Qu’est-ce que Succès Scolaire?
C’est un organisme qui offre des services de tutorat aux élèves du primaire, du secondaire et du collégial. Les parents nous appellent, puis nous analysons les besoins de l’enfant. Nous trouvons ensuite un tuteur de qualité qui conviendra au jeune en difficulté. L’aide peut être donnée à la maison, dans nos centres d’apprentissage, à l’école du jeune et aussi en ligne.  

Qui sont les tuteurs?
Ce sont généralement des étudiants universitaires en enseignement, donc les professeurs de demain. Nous nous assurons qu’ils sont qualifiés et nous vérifions leurs références et leur casier judiciaire pour nous assurer qu’ils sont aptes à être de bons tuteurs. Nous tentons ensuite de faire le meilleur «match» possible entre un tuteur et un élève.

Succès Scolaire affirme que près de 97 % des élèves suivis depuis 2006 ont noté une augmentation de leur rendement académique et de leur niveau de motivation. Qu’est-ce qui explique l’efficacité du tutorat ?
Je crois qu’elle est due en partie à la relation qui se crée entre l’intervenant et l’enfant. Le tutorat que nous offrons est un service personnalisé. Le tuteur devient un mentor, un exemple à suivre pour le jeune. Cela rend l’apprentissage très agréable. De plus, un enfant qui éprouve des difficultés peut être gêné de poser ses questions en classe. Il trouvera grâce au tutorat toutes les réponses qu’il a besoin. Et finalement, la clé du succès, c’est de trouver un tuteur dynamique, passionné, motivant et qualifié dans les matières qu’il enseigne.

Vous offrez aussi un service de tutorat en ligne…
Oui. C’est une plateforme de tutorat qui ressemble un peu à Skype et que nous offrons depuis l’an dernier. On peut y télé­charger des documents, faire des démonstrations, etc. Cela nous permet d’aider des jeunes qui sont dans des régions plus éloignées.

Est-ce aussi efficace que le tutorat en personne?
C’est sûr qu’il y a certaines contraintes. C’est un modèle peut-être moins bien adapté pour les plus jeunes. La relation entre le tuteur et l’élève se développe moins que dans le cadre d’une rencontre réelle. Mais c’est très efficace quand un étudiant a des questions plus précises pour la préparation d’un examen, par exemple.

Succès Scolaire
Tarif : entre 35 $ et
38 $ l’heure

Articles récents du même sujet